Escalier Bovolo, Venise, Italie / Bovolo Staircase, Venice, Italy
Escalier Bovolo, Venise, Italie / Bovolo Staircase, Venice, Italy

Conseils pratiques pour planifier un séjour à Venise

Par Evelyne

Partir en voyage à Venise pour la première fois, c’est vivre un sentiment qui est tout aussi excitant qu’affolant. Sera-t-on de l’équipe des gens qui en sont tombés profondément amoureux, ou plutôt de celle qui n’a pas su l’apprivoiser comme il se doit? J’espère de tout cœur que vous ferez partie de la première, car Venise est un endroit magique et unique sur terre.

Cet article vous permettra de vous familiariser avec cette ville si romantique, et vous donnera quelques astuces pour vous aider à y planifier votre séjour italien. Vous y trouverez entre autres des conseils pour savoir où loger à Venise, quand la visiter, et comment s’y déplacer.

Gondoles, Venise, Italie / Gondola, Venice, Italy

Les règles d’or pour bien visiter Venise

Tel que je l’ai mentionné dans mon article sur quoi faire à Venise, l’un des règles d’or de cette ville est certes d’en visiter les magnifiques incontournables, mais aussi de prendre le temps de s’y perdre, loin du flot des touristes. On peut parfois avoir le bonheur de se promener dans la Sérénissime pendant un très long moment, sans croiser le chemin d’une seule autre personne.

Car un voyage à Venise, cela se savoure effectivement en partie dans ses jolies et minuscules petites rues. Imaginez que ce chemin qui semble mener tout droit vers un cul-de-sac, vous amène en fait vers un panorama idyllique sur un charmant canal isolé. Les rayons du soleil y brillent, et vous arrivez juste à temps pour y voir passer tout doucement une gondole sous un pont… on a déjà vu pire comme scénario, non?

Voici mes trois règles primordiales à propos de Venise, afin d’être certain d’en tomber amoureux :

  1. Visitez ses principaux attraits touristiques, aux meilleurs moments de la journée et au meilleur temps de l’année.
  2. Fermez le GPS sur votre téléphone, et prenez de longs instants pour vous perdre à travers ses ruelles et petits ponts.
  3. Ne la visitez pas à bord d’un grand bateau de croisière, et réservez-vous plutôt une chambre sur l’île pour quelques jours.
Coucher de soleil, Gondole, Venise, Italie / Sunset, Gondola, Venice, Italy

Venise en bref

Inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, Venise est une ville unique au monde et est souvent nommée au haut des listes des endroits les plus romantiques à visiter. Elle fut construite sur des îlots marécageux à travers la lagune, et son sol est composé majoritairement d’argile et de sable. Il contient aussi de nombreux tessons de poteries et autres artéfacts, car à l’époque n’importe quel objet solide servait à aider les Vénitiens à rendre la terre plus ferme. Les bâtiments et palais ont été construits sur des pilotis, que vous pourrez apercevoir facilement en vous promenant le long de ses 160 canaux.

La ville fut à l’époque la capitale d’un important empire maritime et commercial, et devint par la suite une destination touristique très prisée par les aristocrates au 19e siècle. Si elle compte aujourd’hui 270 000 habitants, la plupart d’entre eux vivent sur les côtes, et uniquement 60 000 résidents sur la grande île principale.

Au fil des années sa popularité n’a fait que grandir, et elle accueille désormais plus de 30 millions de visiteurs par année.

Statue, Venise, Italie / Statue, Venice, Italy
Lion, Venise, Italie / Lion, Venice, Italy

Quand partir à Venise

Venise se visite à longueur d’année. Mais si vous désirez avoir le meilleur ratio température clémente/quantité de touristes, je vous suggère fortement d’y aller entre le début du mois de mai jusqu’à la troisième semaine de juin, ou de septembre jusqu’à la fin octobre. Au printemps, vous bénéficierez en prime de journées plus longues.

À la fin de l’automne, vous auriez de grands risques de vivres des épisodes d’acqua alta, phénomène qui fait en sorte que la ville doit parfois composer avec des inondations hors du commun. En hiver, avec le froid et la neige, plusieurs hôtels et restaurants sont fermés.

Je vous conseillerais par ailleurs de prendre un minimum de trois jours pour bien explorer la ville. Dans un monde idéal, vous consacreriez même jusqu’à quatre ou cinq jours à la Sérénissime, afin d’en profiter pleinement et d’avoir le temps de visiter les jolies îles tout autour.

Escalier Bovolo, Venise, Italie / Bovolo Staircase, Venice, Italy

Où loger à Venise

Bien entendu, la qualité de votre hébergement dépendra entièrement de votre budget. Nous avons tout particulièrement aimé être situés proche de la gare de train et d’autobus lors de nos séjours. Vous pouvez effectivement imaginer qu’avec autant de petits ponts à traverser, l’idée de soulever vos valises à chaque fois pour les mener de l’autre côté du canal finira par grandement vous épuiser.

Santa Croce a donc été pour nous un beau coup de cœur, situé à la fois près de tout mais aussi juste assez en retrait, pour savourer le côté calme et paisible des coins plus reculés de Venise.

Dorsoduro aurait pu être un autre bon choix, surtout la portion plus à l’ouest afin de ne pas trop s’éloigner de la gare, et pour ne pas loger trop proche de l’agitation de la place Saint-Marc. San Polo est aussi une excellente option à considérer, selon la location exacte de votre hôtel. Certaines rues y sont tranquilles, mais évitez d’être trop près du pont Rialto.

Canal, Venise, Italie / Canal, Venice, Italy
Santa Croce, Venise, Italie / Santa Croce, Venice, Italy

Le quartier Cannaregio, bien que légèrement plus éloigné des attractions principales, pourrait aussi grandement vous plaire par son côté jeune, abordable et moins touristique. Castello est une autre belle option tout en quiétude et en petit prix, mais vous aurez plus difficilement accès à la gare si vous souhaitez retourner aisément sur le continent.

En bref, loger n’importe où sur l’île principale peut être une possibilité adéquate, sauf en ce qui concerne le quartier de San Marco et ses alentours qui sont à éviter. Les prix y sont très élevés, et la frénésie touristique y est à son comble. Mais bon, si votre budget vous le permet et que vous trouvez une rue plus tranquille… pourquoi pas?

Palais des Doges, Venise, Italie / Doge's Palace, Venice, Italy

L’hôtel que nous avons choisi pour notre deuxième séjour était à ce point agréable, que nous considérerons fortement y retourner lors de notre prochain passage à Venise. Il s’agit de l’hôtel Casa Peron, qui offre lun des meilleurs ratios qualité/prix que vous pouvez dénicher sur l’île. Située à tout juste 12 minutes à pied de la gare, la chambre était jolie, propre et simple, tout en offrant la joie (du moins pour moi) d’avoir une douche privée.

La toilette était quant à elle partagée avec deux autres chambres, mais jamais nous n’avons eu de problème pour y avoir accès rapidement. L’accueil plus que sympathique (et en français, ce qui nous a beaucoup surpris) nous a permis d’atterrir tout en douceur en Italie.

Comment se déplacer

Si vous n’avez jamais mis les pieds à Venise, cela peut être vraiment fascinant de réaliser à quel point aucune voiture ne peut accéder aux rues de l’île. Absolument tout se fait à pied ou en bateau.

Peut-être avez-vous déjà entendu le mot vaporetto? Ce sont des bateaux-autobus qui circulent notamment sur le Grand Canal, et qui vont aussi sur les îles tout autour de Venise. Par ailleurs on dit un vaporetto mais des vaporetti au pluriel. Merci Duolinguo, pour cette leçon d’italien! Tous les horaires et les nombreuses lignes de vaporetti peuvent être consultés sur ce site internet.

Basilique Santa Maria della Salute, Venise, Italie / Basilica Santa Maria della Salute, Venice, Italy

Il y a un très long (et unique) pont qui part du continent, et qui se rend jusqu’à Venise. À cet endroit se situe la gare de train, le terminus d’autobus, ainsi que d’immenses stationnements étagés pour les voitures. Passé ce lieu, aucun véhicule ne peut circuler sur l’île. Vous comprendrez très rapidement pourquoi vu l’étroitesse des rues, mais aussi (et surtout) à cause du nombre de ponts qui enjambent les canaux.

Si vous avez décidé de louer une automobile pour votre séjour en Italie, je vous suggère fortement de commencer en visitant Venise pour quelques jours, et d’ensuite retourner à l’aéroport chercher votre voiture de location. Vous épargnerez ainsi les coûts de stationnement sur l’île, qui sont assez dispendieux.

Si toutefois Venise n’est qu’un arrêt d’une journée lors de votre itinéraire italien, vous serez heureux de savoir que les stationnements sont si gigantesques que vous y trouverez quasi toujours une place.

Par ailleurs, tempérez un peu votre enthousiasme en circulant sur le pont en auto, car la ville y a installé des radars et nous avons eu la fâcheuse surprise d’avoir une contravention pour excès de vitesse, qui est arrivée par la poste 5 mois plus tard. Je vous confirme que ce n’est pas le meilleur souvenir à se rapporter de Venise.

Comment se rendre de l’aéroport jusqu’à votre hôtel

L’aéroport Marco Polo se situe sur le continent, à environ 10 kilomètres du centre de l’île de Venise. Il existe plusieurs manières d’arriver de l’aéroport jusqu’à l’île, mais la moins onéreuse est sans aucun doute l’autobus. D’une très grande efficacité, ce transport vous amènera directement au grand terminus à l’entrée de Venise. Vous pouvez aussi prendre un taxi pour traverser le pont, mais ce sera un peu plus cher.

De là vous pourrez marcher pour vous rendre jusqu’à votre hôtel, si celui-ci ne se situe pas trop loin de la gare. Sinon, vous pouvez aussi monter dans un vaporetto pour effectuer le reste du trajet, en vous assurant au préalable de savoir quelle ligne emprunter et où descendre.

Il y a de plus la possibilité de grimper à bord d’un des bateaux-taxis privés qui partent de l’aéroport, et qui vous emmèneront directement à votre hôtel en empruntant les canaux les plus étroits. Le tarif est beaucoup plus dispendieux, mais si vous avez envie de vous offrir un petit luxe, c’est la meilleure option.

Un bon compromis serait de prendre une navette partagée avec d’autres personnes, bien que cela demeure néanmoins plus cher que l’autobus.

Canal, Venise, Italie / Canal, Venice, Italy

Un mot sur les bateaux de croisière

La meilleure façon de tomber amoureux de Venise, est de prendre le temps d’y admirer le soleil se coucher en soirée. Pourquoi cela? Car c’est souvent à cette heure que quittent de nombreux touristes qui voyagent sur d’immenses paquebots de croisière.

Ils sont si gros en comparaison avec la ville, qu’ils en paraissent un peu grotesques. Toutefois bien au-delà de leur apparence, ces bateaux abîment depuis des années la lagune en créant de l’érosion, et sont une menace pour l’environnement et l’écosystème de Venise.

Lors de notre dernier séjour, un mouvement citoyen venait d’être mis en place pour dénoncer tout ceci. Nommé No grandi navi, celui-ci souhaitait interdire aux grands navires d’accoster sur l’île, ainsi que de passer directement dans la lagune. Les habitants de Venise les accusaient entre autres d’être responsables des inondations très élevées des dernières années, qui ont causé des dommages irrémédiables à la ville.

Une semaine avant notre passage, un de ces bateaux avait percuté et détruit un quai au sud de la ville, causant la colère des habitants de l’île. Par respect pour les Vénitiens, nous nous sommes engagés à relayer leur message.

Nous vous conseillons donc fortement de ne pas venir visiter la Sérénissime de cette manière. Bien que les passagers de ces bateaux doivent maintenant eux aussi payer une taxe de séjour, nous trouvons que bien peu de bénéfices reviennent à la ville en comparaison de tous les dommages causés.

La bonne nouvelle, c’est que depuis notre visite, une loi a été passée à l’hiver 2021 afin que les bateaux de croisières ne puissent plus s’approcher de la lagune. Ceux-ci ne peuvent désormais qu’accoster sur le continent. C’est une excellente annonce de laquelle il faut se réjouir, mais il n’empêche que le problème initial subsiste. Il est certain que de voyager n’est habituellement pas très bénéfique pour l’environnement, mais de le faire en croisière est encore plus nuisible pour les différents écosystèmes.

C’est si simple et agréable de voyager de façon autonome, et c’est aussi beaucoup plus respectueux.

No Grandi Navi, Venise, Italie / No Cruiseships, Venice, Italy
No Grandi Navi, Venise, Italie / No Cruiseships, Venice, Italy

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

Épinglez cet article sur Pinterest

Conseils pratiques pour planifier un séjour à Venise, Monsieur+Madame Explore, Blogue de voyage, Italie / Tips to plan your trip in Venice, Italy

Partager cet article

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.