Pyramide rhomboïdale, Dahchour, Égypte / Bent Pyramid, Dahshur, Egypt
Pyramide rhomboïdale, Dahchour, Égypte / Bent Pyramid, Dahshur, Egypt

Voyage dans le temps aux pyramides de Saqqarah et de Dahchour

Par Steve

L’Égypte est tellement riche en trésors archéologiques, que plusieurs de ses merveilles demeurent très méconnues auprès des touristes. Avant de partir à la découverte du pays, je n’avais jamais entendu parler des pyramides de Saqqarah et de Dahchour. Ces deux complexes, situés à une vingtaine de kilomètres au sud du Caire, méritent pourtant le détour.

C’est là que vous pourrez admirer les plus anciennes pyramides au monde. Et si ça ne vous impressionne pas encore assez, sachez qu’il s’agirait peut-être des plus vieilles constructions en pierre au monde. Rien de moins.

La visite de ces deux sites vous permettra de voir l’évolution des techniques de construction des pyramides égyptiennes. Elle constitue aussi une parfaite introduction avant l’exploration de leurs consœurs bien plus connues, les pyramides de Gizeh.

Pyramide à degrés de Djéser, Saqqara, Égypte / Step pyramid of Djoser, Saqqara, Egypt
La pyramide à degrés de Djéser, au complexe de Saqqarah.

Un peu d’histoire sur Saqqarah et Dahchour

Il faut reculer de 5 millénaires pour connaître l’histoire de ces sites d’exception. C’est autour de 3100 av. J.-C. que le pharaon Narmer réussit l’exploit d’unifier la Haute et la Basse-Égypte. Il décida alors de fonder une capitale à l’endroit où le Nil se transforme en un delta fertile. C’est ainsi que Memphis devint l’une des villes les plus importantes de toute l’Antiquité.

Palette de Narmer, Musée égyptien, Le Caire, Égypte / Narmer Palette, Egyptian Museum, Cairo, Egypt
La palette de Narmer, au musée égyptien du Caire.
Pyramide rouge, Dahchour, Égypte / Red Pyramid, Dahshur, Egypt
La pyramide rouge, au complexe de Dahchour.

Dès le début de cette dynastie, les pharaons et les nobles décidèrent de faire bâtir leurs tombes sur le plateau de Saqqarah. Ce vaste site désertique était un choix parfait pour deux raisons. Premièrement, il était situé en hauteur et n’était donc jamais exposé aux crues dévastatrices du Nil. Deuxièmement, sa situation aux portes de l’immense désert du Sahara symbolisait la dernière lisière de la vie avant le domaine de la mort.

Les premières tombes prirent la forme de mastabas, soit des tombes rectangulaires construites au-dessus du sol. Ils étaient faits de pierres pour les pharaons, et de briques de terre cuite pour les tombes des nobles. Mais les pharaons se mirent vite à rêver à des tombes plus… pharaoniques.

Le complexe de Saqqarah

Saqqarah est un endroit vraiment unique, qui a servi de cimetière pendant plus de 3500 ans. Avec ses 7 km2, il est le plus grand site archéologique de toute l’Égypte. Des fouilles y sont d’ailleurs toujours très actives.

L’entrée du site

Comme le site est vaste, je vous conseille de concentrer vos énergies sur la portion la plus intéressante, le complexe funéraire de Djéser. Il est le premier pharaon de la IIIe dynastie, et il régna entre 2667 et 2648 av. J.-C. Il est considéré comme le fondateur de l’Ancien Empire, et fut à l’origine d’une grande période de prospérité pour l’Égypte.

L’entrée du site se fait par le sud, tout juste à côté du stationnement. Avant d’y pénétrer, prenez le temps d’admirer les pierres qui composent la façade. Comment ont-elles pu si bien passer au travers des millénaires? C’est parce que la majorité de Saqqarah était enfouie dans le sable jusqu’au milieu du 19e siècle.

Entrée du complexe de Saqqara, Égypte / Saqqara entrance, Egypt

La salle des hypostyles

La porte d’entrée débouche sur la salle des hypostyles. C’est un corridor où vous pourrez voir 40 piliers de pierre, sculptés pour ressembler à des paquets de papyrus. Les murs y ont été restaurés, mais le plafond est moderne. Prenez quelques minutes pour admirer les colonnes, et pour profiter de l’ombre qui est une denrée rare pendant cette journée d’exploration.

Salle des hypostyles de Djéser, Saqqara, Égypte / Hypostyles of Djoser, Saqqara, Egypt
Salle des hypostyles de Djéser, Saqqara, Égypte / Hypostyles of Djoser, Saqqara, Egypt

La pyramide à degrés de Djéser

En sortant de la salle, vous déboucherez sur une vaste cour contenant la pièce maîtresse de toute la région : la pyramide à degrés de Djéser.

Autour de 2650 av. J.-C., Djéser demanda à son architecte Imhotep de lui bâtir une tombe monumentale en pierre. Il avait sûrement compris qu’un mastaba ainsi construit résisterait bien mieux à l’épreuve du temps que ceux en briques de terre cuite. L’architecte commença son œuvre avec un tombeau rectangulaire classique, mais il aboutit après de nombreuses modifications à une forme pyramidale, avec 6 paliers distincts.

Pyramide à degrés de Djéser, Saqqara, Égypte / Step pyramid of Djoser, Saqqara, Egypt

L’ouvrage final atteint 62,5 m, ce qui lui vaut de nos jours le rang de 10e plus grande pyramide ancienne sur terre. Mais de parler uniquement de sa hauteur serait un brin réducteur. La pyramide à degrés est surtout remarquable parce qu’elle est la plus vieille construction en pierre d’Égypte.

Le débat est ouvert à savoir s’il s’agirait de la plus ancienne construction en pierre dans le monde entier. Sa concurrente la plus sérieuse est Stonehenge en Angleterre, qui aurait été bâti entre 3000 et 2000 av. J.-C. Même si nous ne saurons probablement jamais laquelle est la plus vieille, force est de constater que la pyramide à degrés a nécessité une ingénierie bien plus poussée et impressionnante que sa rivale anglaise.

Pyramide à degrés de Djéser, Saqqara, Égypte / Step pyramid of Djoser, Saqqara, Egypt

Prenez bien le temps d’admirer ce chef-d’œuvre, véritable pierre d’assise de tous les grands monuments égyptiens. Des percées archéologiques récentes ont permis de découvrir 5 km de couloirs sous la pyramide, où se trouvait notamment le tombeau de Djéser. Il est possible de visiter une petite partie de ces souterrains, moyennant un supplément.

Le reste du site de Saqqarah

Les férus d’histoire voudront poursuivre leur exploration au musée d’Imhotep, situé un peu au sud du complexe funéraire de Djéser. Ce musée modeste recèle une belle collection d’artefacts retrouvés à Saqqarah et dans les environs, ainsi que le cercueil en bois d’Imhotep. 

Pyramide à degrés de Djéser, Saqqara, Égypte / Step pyramid of Djoser, Saqqara, Egypt
Dromadaire, Pyramide à degrés de Djéser, Saqqara, Égypte / Camel, Step pyramid of Djoser, Saqqara, Egypt

Le complexe de Dahchour

Situé à une quinzaine de kilomètres au sud de Saqqarah, le site de Dahchour est fascinant puisque l’on peut y voir l’évolution du design des pyramides.

On doit ces essais au pharaon Snéfrou, qui régna aux alentours de 2613 à 2589 av. J.-C., soit une quarantaine d’années après Djéser. Snéfrou devait être très puissant, riche et mégalomane, puisqu’on lui doit trois pyramides.

La première fut bâtie à Meïdoum, à 40 km au sud de Dahchour. Érigée sur divers paliers comme celle de Djéser, elle fut recouverte d’un revêtement de calcaire, ce qui en fait la première pyramide à face lisse. Elle s’élève de nos jours à une hauteur de 70 m. Les deux autres que je vous présente ici, beaucoup plus imposantes, se trouvent à Dahchour.

Pyramide rhomboïdale, Dahchour, Égypte / Bent Pyramid, Dahshur, Egypt

La pyramide rhomboïdale

Snéfrou ne devait pas être satisfait de la pyramide de Meïdoum, puisqu’il ordonna la construction d’une deuxième pyramide, qui devait être bien plus grande que la première.

Les travaux commencèrent et la pyramide fut érigée avec un angle prononcé de 54°. Après avoir atteint une hauteur de 49 m, les ingénieurs se rendirent compte que quelque chose clochait. Le sol mou composé de sable et d’argile n’arriverait pas à supporter la masse de la pyramide, et il montrait déjà des signes d’affaissement.

Les ingénieurs décidèrent donc de changer immédiatement l’angle de la pyramide, qui passa de 54° à 43°. L’ouvrage finit ainsi par culminer à 105 m de haut, au lieu des 128 m prévu, ce qui l’allégea considérablement. C’est toute cette histoire d’essais et d’erreurs qui rendent cette pyramide rhomboïdale si fascinante.

Pyramide rhomboïdale, Dahchour, Égypte / Bent Pyramid, Dahshur, Egypt

En la visitant, vous pourrez aussi constater qu’elle a conservé la majeure partie de son revêtement. C’est ce qui en fait la pyramide la mieux préservée de toute l’Égypte… et la plus intéressante selon moi. C’est un réel bonheur de pouvoir l’admirer en toute quiétude, je n’y ai d’ailleurs croisé que deux autres touristes. Rien à voir avec les vendeurs insistants et omniprésents aux pyramides de Gizeh.

La pyramide rhomboïdale renferme deux chambres funéraires, mais elles ne sont malheureusement pas ouvertes au public. Elles contiennent toujours leurs échafaudages d’origine, faits en cèdre. C’est quand même assez incroyable qu’une structure en bois aide à supporter le poids de ce mastodonte depuis plus de 4600 ans.

Pyramide rhomboïdale, Dahchour, Égypte / Bent Pyramid, Dahshur, Egypt

En faisant le tour de la pyramide, vous pourrez voir au sud une autre pyramide satellite, dédiée au culte du Ka du souverain. Le Ka était une seconde « facette » de la personnalité du pharaon, un peu comme les différentes persona des divinités grecques. 

Pyramide rhomboïdale, Dahchour, Égypte / Bent Pyramid, Dahshur, Egypt

La pyramide rouge

La pyramide rouge est la troisième et ultime pyramide construite sous le règne de Snéfrou. Ayant appris des erreurs de la pyramide rhomboïdale, les ingénieurs conservèrent l’angle de la portion supérieure de cette dernière, soit 43°.

Il n’y eut cette fois-ci aucune embûche pendant la construction, si bien que le monument est considéré comme la première véritable pyramide d’Égypte. C’est d’ailleurs dans celle-ci que Snéfrou fut enterré. La pyramide rouge est quelques dizaines de centimètres plus hautes que sa prédécesseure rhomboïdale, ce qui en fait la troisième plus grande au monde (après celles de Khéop et Khéphren à Gizeh).

Pyramide rouge, Dahchour, Égypte / Red Pyramid, Dahshur, Egypt

Elle tire son nom de sa structure de pierres rougeâtres, ayant depuis longtemps perdu son revêtement de calcaire blanc. Elle renferme une chambre funéraire, qui est ouverte au public. N’étant pas particulièrement à l’aise dans les endroits étroits, j’ai décidé de ne pas m’engouffrer dans son passage intérieur long de 63 m. Je vous conseille quand même de gravir les 125 marches qui mènent à son entrée, car vous pourrez apercevoir au loin le complexe de Saqqarah.

Pyramide rouge, Dahchour, Égypte / Red Pyramid, Dahshur, Egypt
Pyramide rouge, Dahchour, Égypte / Red Pyramid, Dahshur, Egypt
L'entrée de la pyramide rouge de Dahchour.
Pyramide rouge, Dahchour, Égypte / Red Pyramid, Dahshur, Egypt
Vue sur le complexe de Saqqarah.

Cette pyramide était si parfaite, que toutes les autres furent construites en se basant sur les mêmes proportions. À commencer par celle du fils et successeur de Snéfrou, un certain Khéops, qui choisit de faire construire l’imposante pyramide qui porte son nom. Elle reste à ce jour la plus grande jamais érigée pendant l’Antiquité. 

Se rendre aux pyramides de Saqqarah et Dahchour

Il n’est pas possible de se rendre aux pyramides en transport en commun. Le plus simple est de prendre un tour, que votre hôtel pourra sûrement vous organiser. Vous pouvez aussi réserver un taxi pour la journée afin d’avoir un peu plus de liberté.

J’ai pour ma part fait un tour avec guide via mon hôtel à Gizeh, le Pyramids View Inn. J’ai vraiment aimé ma journée, mais je n’ai pas trouvé que la guide enrichissait beaucoup ma visite. En gros, elle m’a parlé brièvement pendant le trajet, mais m’a laissé découvrir les trois pyramides par moi-même. Si c’était à refaire, je ne reprendrais qu’un chauffeur, ce qui est beaucoup plus économique.

J’ai vraiment moins aimé le fait que la guide me pressait beaucoup à Saqqarah et à Dahchour, des lieux où l’on veut prendre le temps d’admirer en paix. Ensuite, j’ai été presque forcé de visiter le « musée » du papyrus à Gizeh, où la guide espérait tirer une commission sur mes achats. N’étant pas très fan de ces illustrations un peu kitsch, je suis reparti les mains vides, ce qui a eu l’air de l’irriter.

Combien de temps prévoir à Saqqarah et Dahchour

Pour un bon aperçu des sites de Saqqarah et de Dahchour, comptez environ 6 heures à partir de Gizeh. Il faut une bonne heure pour se rendre à Saqqarah, le trafic du Caire étant très dense et chaotique. Le mieux est de partir le plus tôt possible, afin de profiter de la fraîcheur matinale pour visiter les sites en toute tranquillité. Mon préféré a été celui de la pyramide rhomboïdale, qui était presque désert en début de journée.

Si vous voulez allonger votre tour, il est possible d’explorer ce qu’il reste de la ville de Memphis. Il faut par contre beaucoup d’imagination pour se représenter toute la grandeur de l’ancienne cité antique. La pièce maîtresse ici est une énorme statue de Ramsès II, étendue sur le sol.

Pyramide rhomboïdale, Dahchour, Égypte / Bent Pyramid, Dahshur, Egypt

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

Épinglez cet article sur Pinterest

Un voyage dans le temps aux pyramides de Saqqarah et de Dahchour, Monsieur+Madame Explore, Blogue de voyage, Égypte / Visiting Saqqara and Dahchour pyramids, Egypt

Partagez cet article

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *