Vue depuis Top of the Rock, New York, NY, États-Unis / Top of the Rock view, New York City, NY, USA
Vue depuis Top of the Rock, New York, NY, États-Unis / Top of the Rock view, New York City, NY, USA

Petit guide pratique pour bien planifier son voyage à New York

Par Evelyne

Visiter New York lors d’une sortie scolaire, c’est souvent un rite de passage à l’âge adolescent lorsqu’on habite au Québec. Pourtant, je n’y ai pas mis les pieds avant mes 27 ans. Incroyable, non? Heureusement avec le temps je me suis bien rattrapée, et j’y suis allée de nombreuses fois depuis.

C’est un peu absurde d’avoir attendu aussi longtemps, quand on sait que cette ville n’est vraiment pas si loin de Montréal. Je me dis que les Européens ignorent parfois la chance qu’ils ont d’avoir autant de grandes villes à portée de main, mais au moins de notre côté, nous avons New York.

Je n’oserais pas me déclarer experte en la matière, mais je crois avoir acquis assez de connaissances sur la Big Apple pour vous fournir ces conseils pratiques. Ceux-ci vous aideront à planifier votre prochain voyage à New York, ainsi qu’à répondre à vos nombreuses interrogations, surtout si c’est votre première fois. Quand y aller? Où dormir? Quelle est la meilleure manière de s’y rendre? Ça peut être un tourbillon d’informations à absorber, et c’est pourquoi je vais tenter ici de vous faire un bref résumé de mes apprentissages des 10 dernières années.

Puisque de tout mettre dans un seul article m’apparaissait impossible, j’ai consacré celui-ci uniquement aux détails pratiques de la ville. Pour savoir quoi y faire et y voir, je vous invite à consulter mon article sur mes incontournables de New York, qui contient aussi quelques suggestions qui vont hors des sentiers battus.

Murale, Statue de la Liberté, Kobra, New York, NY, États-Unis / Mural, Statue of Liberty, Kobra, New York City, NY, USA
Une des nombreuses murales de Kobra, qui sont parsemées à travers la ville

La géographie de New York

Pour comprendre (très) sommairement la géographie de New York, vous pouvez le départager en six gros morceaux. Les cinq premiers que je nommerai sont des arrondissements de la ville (boroughs).

Au centre, vous trouverez la grande île de Manhattan, qui est sans doute la portion que vous visiterez le plus (ou même uniquement). C’est un arrondissement qui est lui-même subdivisé en plusieurs quartiers. De chaque côté coulent deux rivières : East River et l’Hudson. À l’est de cette île, ce sont Brooklyn et le Queens. Au nord c’est le Bronx, et au sud c’est Staten Island.

Pour terminer, à l’ouest, se trouve l’état du New Jersey. Vous n’êtes donc théoriquement plus dans l’état de New York à cet endroit, mais puisque c’est très proche et que j’y ferai parfois référence dans cet article, autant le mentionner.

Central Park, New York, NY, États-Unis / Central Park, New York City, NY, USA
Central Park, qui est la jonction entre les quartiers Upper East Side et Upper West Side de Manhattan

Comment se rendre à New York

Prendre l’avion

Se rendre à New York en avion n’est pas une option que j’ai encore eu l’occasion d’essayer, mais qui m’interpelle de plus en plus. Elle m’a toujours semblé un peu coûteuse, mais avec le prix de l’essence et des locations d’automobiles qui a grandement augmenté, elle est beaucoup plus intéressante qu’avant. Bien qu’elle soit davantage rapide que la voiture, on doit tout de même considérer dans l’équation de devoir se rendre à l’aéroport, passer les douanes et la sécurité.

Pour les personnes arrivant de l’Europe, de nombreux vols vous amèneront à l’aéroport John F. Kennedy, ou à celui de Newark au New Jersey. Pour les gens du Canada, vous pouvez ajouter à cette liste l’aéroport de La Guardia. Divers systèmes de transport en commun (autobus, train, AirTrain) vous amèneront à Manhattan en 40 à 60 minutes. Si vous préférez prendre un taxi, il vous en coûtera entre 40 à 70$ US.

Les trois étant à distance presque équivalente de Manhattan, je vous conseillerais de simplement sélectionner vos vols en fonction des prix, mais aussi selon l’emplacement de votre hôtel. Ces deux critères mis ensemble vous permettront de faire un choix judicieux, mais n’hésitez pas à prendre en considération que JFK est généralement beaucoup plus achalandé.

Conduire en voiture jusqu’à New York

Pour ceux qui voyagent en voiture, c’est une route facile qui vous mènera jusqu’à New York depuis le Québec. Depuis Montréal, il vous faudra un peu moins de 7 heures pour vous rendre dans cette mégapole, tout dépendant du trafic, de la frontière et de la capacité de votre réservoir à essence.

Le temps d’attente aux douanes peut être variable, mais si vous voyagez lors d’un long week-end, vous pouvez d’avance prévoir que vous aurez à faire la file pour un bon moment. Si vous êtes européen, les douaniers prendront vos données biométriques, ce qui ajoutera au délai.

Apportez beaucoup de petite monnaie américaine, car vous passerez de nombreux péages d’autoroutes. Je vous suggère d’utiliser l’application Google Maps qui fonctionne toujours en temps réel lorsqu’elle est connectée à un réseau, puisque celle-ci vous permettra d’éviter le trafic à différents endroits. Ce n’est pas négligeable, quand on sait à quel point les autoroutes autour de New York peuvent être bondées aux heures de pointe.

Si vous pouvez l’éviter, je vous suggère de ne pas circuler en voiture directement sur l’île de Manhattan. Sinon, vous pouvez voir avec votre hôtel si celui-ci offre un emplacement pour votre automobile, et si oui, combien il vous en coûtera. Cette possibilité est plus fréquente lorsque vous ne logez pas à Manhattan.

Faire le trajet en autobus

Pour de nombreux Québécois, le voyage s’effectue souvent en autobus. Vous pouvez acheter votre billet à l’avance en ligne, auprès de la compagnie Trailways. Une bonne manière d’économiser sur le temps et le coût d’une nuit d’hôtel est de choisir un autobus qui part très tard le soir.

Attendez-vous par contre à avoir quelques heures de sommeil vraiment ordinaire. Il vous faudra sortir du véhicule pour passer les douanes, et de nouveau environ 3 heures plus tard, à l’horrible terminus d’Albany. En effet, le chauffeur doit obligatoirement prendre une pause, et personne n’a le droit de rester dans l’autobus. C’est à la fois un peu cruel, mais surtout très désagréable. Pour avoir déjà subi trois fois le trajet de nuit, vous pouvez être certain que ce n’est plus quelque chose que je referais.

D’autres compagnies comme JaiMonTour offrent aussi la possibilité de voyager vers New York, et ce en ayant un service plus courtois que les entreprises nommées plus haut. Ils proposent des forfaits incluant l’hôtel et les activités, mais il existe aussi l’option de simplement voyager à bord de leur autocar.

Effectuer le voyage en train

Autre option : le train Montréal-New York. Le transporteur national américain Amtrak, offre une liaison entre Montréal et New York. Le hic : cela prend au moins 11 heures, ce qui ne serait pas si mal si le trajet s’effectuait de nuit. Et bien non, tout se fait de jour, et vous perdrez donc une journée entière en choisissant cette option. Considérant que vous aurez à payer pour une nuit d’hôtel en arrivant, ce qui n’est malheureusement pas idéal comme alternative.

Prendre note que le service de train entre Montréal et New York est présentement interrompu pour une durée indéterminée, à cause de la Covid-19. Il devrait reprendre au courant de l’année 2022.

Station Centrale, New York, NY, États-Unis / Grand Central Station, New York City, NY, USA
Le plafond étoilé de Grand Central Station

La meilleure manière de se rendre à New York : le combo voiture et train

Ce qui m’amène à ma façon favorite de me rendre jusqu’à New York : effectuer un combo voiture et train. Située à un peu plus de 5h de route de Montréal, Poughkeepsie et la ville toute désignée pour concrétiser ce plan parfait.

L’idée est de partir en fin de journée après le travail, rouler jusqu’à Poughkeepsie, et passer la nuit dans un hôtel qui vous coûtera bien moins cher que s’il était situé à Manhattan. Le lendemain matin vous prenez un train express, et en tout juste 1h20 vous arriverez en plein coeur de Midtown, à Penn Station. Amtrack est l’une des principales compagnies qui offrent ce service, à partir de 44$ USD pour l’aller-retour.

Le stationnement de la gare de train de Poughkeepsie est gratuit la fin de semaine. Plusieurs places avec odomètre se situent dans la portion étagée de la gare, et vous n’aurez aucun mal à en trouver une si vous prenez le train assez tôt.

Pourquoi est-ce que je considère que c’est la meilleure manière de se rendre jusqu’à New York? Parce qu’il permet de demeurer directement à Manhattan sans avoir à se soucier de sa voiture, et que vous arriverez à la première heure à New York. De plus, vous serez bien plus frais et dispo que si vous aviez pris l’autobus ou l’avion.

Quand partir à New York

Tous les moments sont agréables pour visiter New York, car chaque saison a un charme qui lui est propre. Si vous y allez en hiver, prévoyez de bons vêtements chauds, puisque l’humidité de la ville vous surprendra rapidement. Au contraire, l’air peut devenir suffocant en plein été, et en incommoder certains. Je crois par ailleurs que juillet et août sont les seuls mois que je déconseillerais davantage.

Liberty State Park, New York, NJ, États-Unis / Liberty State Park, NJ, USA
Vue sur Manhattan depuis le Liberty State Park au New Jersey

Puisque New York est très populaire auprès des Québécois, sachez que nos longs week-ends de jour férié sont très prisés et ont tendance à faire augmenter considérablement le volume de touristes et les prix des hébergements. Ces fêtes ne sont pas toutes à jour fixe dans notre calendrier, et certaines d’entre elles changent de date chaque année. Je vous conseille de jeter un œil sur internet afin de vérifier ces informations avant votre planification de voyage. Les vacances scolaires sont aussi évidemment très courues, et donc si possible, à éviter.

De notre côté nous avons choisi quelques fois la fin de semaine de la fête des Mères pour séjourner à New York, et ça a toujours été pour nous un moment ensoleillé, tranquille et moins dispendieux. Mais bon, cela fait tout de même un peu de nous des enfants odieux qui ne passent pas cette journée avec leur mère. Si toutefois vous souhaitez avoir la conscience en paix, octobre est un autre mois parfait pour explorer la ville.

Murale, FAILE, New York, NY, États-Unis / Mural, FAILE, New York City, NY, USA
Murale conçue par FAILE, située dans Midtown

Comment se déplacer à New York

À New York, on se déplace majoritairement en métro et à pied. Il n’y a pas beaucoup d’autres options, sauf si vous souhaitez ajouter à cela une course dans un de ses iconiques taxis jaunes. Explorons ces possibilités plus en profondeur.

Murale, Einstein, Kobra, New York, NY, États-Unis / Mural, Einstein, Kobra, New York City, NY, USA
Dumbo, Brooklyn, New York, NY, États-Unis / Dumbo, Brooklyn, New York, NY, USA

Le métro

Le système de métro n’est pas si facile à comprendre de prime abord. Les lignes sont nombreuses à New York, et les arrêts ne se font pas nécessairement dans toutes les stations. Prenez le temps de bien planifier vos déplacements avant de partir, question de ne pas vous retrouver de l’autre côté du fleuve sans l’avoir voulu. Vous finirez vite par vous y habituer, après l’avoir utilisé quelques fois.

Vous pourrez vous procurer des billets de métro directement dans les stations, ou opter pour une MetroCard. Il s’agit d’une carte réutilisable que vous remplirez avec un montant souhaité, et qui vous fera économiser quelques sous à chaque passage. Si la machine vous demande votre ZIP, vous pouvez écrire les 3 chiffres de votre code postal (pour les gens venant du Québec), et y ajouter deux fois le chiffre zéro.

Par ailleurs, si votre hôtel est au New Jersey, vous devrez acheter des billets de train différents, puisque ce système de transport n’est pas relié avec le métro.

La marche

Manhattan est une grande île, donc les distances peuvent rapidement devenir considérables. Pour ménager vos jambes, vous pouvez par exemple prévoir vous rendre jusqu’à une place à pied, mais vous payer le (petit) luxe de revenir en métro ou en taxi une fois la journée terminée.

L’avantage de marcher à New York plutôt que de prendre le transport en commun, est qu’on peut faire de belles trouvailles insoupçonnées en chemin. Pour condenser le plus possible vos déplacements, vous pouvez construire vos journées en fonction des quartiers et attractions à visiter.

Conseil : sachez que New York est départagée par un axe majeur, la Cinquième Avenue (Fifth Avenue). Celle-ci délimite le côté est, du côté ouest de la ville. Donc lorsque vous regardez une adresse qui se situe sur une rue qui croise cette grande avenue, prenez bien le temps de remarquer si elle indique cette particularité cardinale (E ou O), afin de ne pas avoir à marcher plusieurs pas en vain.

Midtown, New York, NY, États-Unis / Midtown, New York City, NY, USA
Fifth Avenue est l'artère qui sépare l'est de l'ouest de Manhattan

Où loger à New York

Même après toutes ces visites à New York, je vous avouerai que je n’ai pas encore de réponse définitive ou la solution parfaite, à savoir où y loger. Idéalement, il vaut mieux rester sur l’île de Manhattan pour éviter les déplacements, et profiter au maximum des activités de la ville. Ceci dit, il me reste une autre option intéressante que je n’ai pas eu encore l’occasion d’essayer : Brooklyn. 

Si toutefois vous croyez que ce sera l’unique passage de toute votre vie dans cette ville, je vous suggérerais d’y mettre le prix et de vous offrir une chambre bien placée. Si vous êtes en basse saison, il se pourrait même que vous dénichiez une perle rare à bon prix. Gâtez-vous si c’est le cas!

Dormir à Manhattan... pour le meilleur et pour le pire

Lors de ma première visite à New York, j’ai dormi au Bowery’s Whitehouse Hotel. Il était très bien situé dans Mahanttan, mais il était aussi terriblement miteux. Le pire endroit où j’ai logé à travers tous mes voyages! Heureusement il a fermé depuis, merci au service de salubrité de la ville. Si vous êtes curieux de voir les magnifiques photos de cet hébergement de grand luxe (hé hé), je vous invite à consulter leur page sur le site Tripadvisor.

À ma seconde et troisième visite, nous avons eu l’immense chance de tomber sur d’excellents prix à l’hôtel DoubleTree Metropolitan by Hilton sur Lexington Avenue. C’est un hôtel formidablement bien situé, très beau, et où l’on vous offre de délicieux biscuits aux brisures de chocolat à votre arrivée (le rêve!). Malheureusement les prix y ont beaucoup augmenté dans les dernières années, et il a officiellement fermé ses portes pendant la pandémie. Si je vous en parle tout de même aujourd’hui, c’est pour vous signifier qu’en cherchant comme il faut, on peut parfois tomber sur de petits bijoux à bas prix.

Vue depuis Top of the Rock, New York, NY, États-Unis / Top of the Rock view, New York City, NY, USA
Vue du Skyline depuis Top of the Rock

Le New Jersey : une option à considérer

Pour nos deux derniers séjours, nous nous sommes dirigés vers le New Jersey afin d’économiser sur les frais, mais aussi pour bénéficier d’un stationnement gratuit.

La première fois nous avons été dans un hôtel peu agréable, qui sentait beaucoup trop les épices et l’eau de javel. La seconde fois nous avons choisi le Quinta Inn & Suites by Wyndham Fairfield, qui était vraiment très bien, et incluait en prime le petit déjeuner et une jolie vue depuis la chambre. De plus, cet hôtel vous permettra de rejoindre le centre de New York en 15 minutes de marche, et 25 minutes de transport ferroviaire.

Si vous logez dans l’état du New Jersey, prenez toujours le temps de vérifier les horaires de votre train, car certains ne passent qu’une fois par heure la fin de semaine. Je vous conseillerais donc de prévoir quelques minutes de plus pour acheter vos billets à la gare.

Vue depuis l'hôtel Quinta Inn & Suites by Wyndham Fairfield, New Jersey, États-Unis / View from Quinta Inn & Suites by Wyndham Fairfield, NJ, USA
Vue depuis la chambre de notre hôtel, le Quinta Inn & Suites by Wyndham Fairfield au New Jersey

Où manger à New York

Petite gourmande invétérée que je suis, j’ai dédié un article complet sur mes options culinaires chouchous à New York.

Des kiosques de bouffe de rue jusqu’aux meilleurs endroits où bruncher, je suis certaine que plusieurs de ces restaurants deviendront pour vous aussi de grands coups de cœur!

Murale, Amy Winehouse, Club des 27, Kobra, New York, NY, États-Unis / Mural, Amy Winehouse, 27 Club, Kobra, New York City, NY, USA
Murale 27 Club, de l'artiste Kobra

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

Épinglez cet article sur Pinterest

Petit guide pratique pour bien planifier son voyage à New York, Monsieur+Madame Explore, Blogue de voyage, New York, États-Unis / Tips to plan your trip in New York City, USA

Partagez cet article

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *