Le Trésor, Petra, Jordanie / Treasury, Petra, Jordan
Le Trésor, Petra, Jordanie / Treasury, Petra, Jordan

Mon récit et itinéraire de 8 jours en Jordanie

Par Evelyne

Comment vous raconter à quel point la Jordanie est un pays accueillant, unique et inoubliable? Que non seulement vous n’avez aucune crainte à avoir à l’idée d’y aller, mais que vous en reviendrez plutôt avec la tête remplie d’images à couper le souffle et d’histoires magiques. Croyez-moi, vous vivrez des moments extraordinaires et hors du commun dans ce pays du Proche-Orient.

J’ai eu le bonheur de voyager en Jordanie à l’automne 2018, en prenant part au tour Highlights of Jordan, offert par G Adventures. Vous pouvez lire dans cet article mon appréciation générale sur l’expérience que j’ai vécue avec cette compagnie canadienne.

Bien que ce tour soit d’une durée de 8 jours, j’y ai ajouté une journée avant et une après afin que l’horaire des avions concorde mieux, mais aussi pour avoir l’occasion de profiter davantage de mon séjour. Vous pourrez, si vous le souhaitez, vous inspirer de mon itinéraire en Jordanie afin de créer le vôtre si vous comptez y voyager de manière autonome.

Avant de partir, je vous suggère de lire mes conseils généraux sur la Jordanie. Quand partir, quel visa d’entrée obtenir, comment s’habiller en tant que femme en Jordanie, je suis certaine que vous dénicherez dans cet article plusieurs réponses à vos questions.

Chameau, Wadi Rum, Jordanie / Camel, Wadi Rum, Jordan
Promenade à dos de dromadaire dans le Wadi Rum

Aperçu de mon itinéraire en Jordanie

La Jordanie contient une multitude de merveilles (dont une est officiellement une des 7 merveilles du monde), réparties sur un tout petit territoire. Ça en fait donc un pays facile à visiter si on est restreint par le temps, car les distances sont relativement courtes entre ses principaux attraits touristiques.

En moins de 200 km, vous passerez d’une baignade dans la mer Morte, jusqu’à l’extraordinaire façade de Petra. Ça fait plutôt rêver, n’est-ce pas? Voici donc l’itinéraire que j’ai fait, en bref.

  • Jour 1 : Arrivée à Amman, et rencontre avec le groupe en soirée.
  • Jour 2 : Visite des ruines de Jerash, baignade dans la mer Morte, et retour à Amman.
  • Jour 3 : Bref arrêt à Madaba, exploration du mont Nébo, et tour guidé au château de Karak.
  • Jour 4 : Visite du mythique site de Petra, et Petra by night en soirée.
  • Jour 5 : Exploration du Wadi Rum en Jeep, et nuit dans un camp bédouin.
  • Jour 6 : Lever de soleil à dos de dromadaire, et plongée en apnée à Aqaba.
  • Jour 7 : Retour à Amman, et dernier souper de groupe.
  • Jour 8 (en extra du tour) : Visite de Amman et de sa citadelle, et cours de cuisine en soirée.
  • Jour 9 : Départ tôt le matin.
Petra, Jordanie / Petra, Jordan
Le site de Petra

Jour 1 : Arrivée à Amman et rencontre avec le groupe

Mon arrivée à Amman

Lorsque mon avion a atterri à Amman depuis Londres, il était presque rendu minuit. Au moment de ma réservation avec G Adventures, j’avais pris l’option d’avoir un transport privé de l’aéroport jusqu’à l’hôtel. Je ne souhaitais clairement pas me compliquer la vie dans une aussi grande ville, au beau milieu de la nuit. J’ai donc été rapidement prise en charge par une personne venue me chercher, et ce dès mon atterrissage à l’aéroport Queen Alia.

J’avais payé un supplément afin d’avoir droit à ce service, mais j’ai été agréablement surprise de réaliser que cela incluait aussi un accompagnateur, en plus du chauffeur. Celui-ci m’a aidé à récupérer mes bagages, et m’a ensuite indiqué où aller retirer des sous pour acheter mon Visa. Une fois les procédures de douanes complétées, j’ai été conduite jusqu’à mon hôtel. L’aéroport étant situé à plus de 40 kilomètres de la ville, il faut compter environ 35 à 45 minutes de trajet pour atteindre votre destination.

Petit pépin à l’hôtel où j’étais logée la première nuit : celui-ci était complet, malgré ma réservation. Ils m’ont déplacé dans un hébergement situé tout proche, dans lequel j’ai pu avoir une immense suite pour moi toute seule. Disons que je ne m’en suis pas trop plainte, bien que sur le coup j’étais un peu perplexe de ce revirement de situation.

La première rencontre avec le groupe

Le lendemain matin, j’ai été relocalisée à l’hôtel où le reste du groupe allait loger, et j’ai pu me joindre à la rencontre prévue avec notre guide. Suite à ces échanges, nous avons pris l’autobus de ville pour aller souper chez Hashem, un des meilleurs restaurants de falafels d’Amman. Ici pas de chichi, mais beaucoup de pois chiches. On mange le tout directement sur la table, sans couvert ni assiette.

Cette escapade m’a permis de réaliser que même si un groupe d’Occidentaux ne passe inaperçu en Jordanie, personne n’en fait tout un cas. Les gens étaient un peu curieux, mais surtout très gentils.

Jour 2 : Jerash et la mer Morte

Jerash

Dès le deuxième matin, nous sommes partis tôt pour nous diriger vers la ville de Jerash. Située à 45 minutes au nord d’Amman, il s’agit d’une ancienne ville romaine dont on peut encore admirer les ruines. La légende dit qu’elle a été fondée par Alexandre le Grand, à la fin du IVe siècle av. J.-C.

Dissimulée sous le sable pendant plusieurs centaines d’années, elle a été redécouverte autour de 1920, et fait depuis le bonheur des archéologues. Ce site se visite en 3 heures environ, de préférence le matin ou en fin d’après-midi, vu le peu d’ombre qu’on y trouve.

Amphithéâtre, Jerash, Jordanie / Amphitheater, Jerash, Jordan
Jerash, Jordanie / Jerash, Jordan
Jerash, Jordanie / Jerash, Jordan

Si mes attentes n’étaient pas si élevées par rapport à ces ruines romaines (j’en avais déjà vu plusieurs en Italie), je dois dire que j’ai été fortement impressionnée par la beauté et le degré de préservation de celles-ci. De longues rues pavées, de hautes colonnades magnifiquement conservées qui entourent le grand forum, un arc de triomphe en parfait état, un superbe amphithéâtre, des temples joliment détaillés… c’est véritablement un site agréable à visiter, et ce malgré le soleil qui plombe de partout.

La ville moderne étant positionnée tout proche de la ville antique, le contraste entre les deux est très intéressant à contempler.

Jerash, Jordanie / Jerash, Jordan

La mer Morte

Nous avons ensuite repris la route jusqu’à la mer Morte, située à 430 mètres en dessous du niveau de la mer. Il s’agit du point le plus bas sur terre, ce qui est tout de même fascinant. Elle est partagée entre deux pays : Israël/Palestine et la Jordanie. Aucune forme de vie ne l’habite, vu son taux de salinité de près de 28%. À titre de comparaison, l’eau de mer contient en moyenne 3.5% de sel. Puisqu’elle a un pourcentage d’évaporation très élevé, elle ne pourra malheureusement pas exister pour bien longtemps encore.

Un détournement des eaux du Jourdain pour des fins d’agricultures explique aussi en grande partie sa mort imminente… fait plutôt ironique, quand on se nomme la mer Morte. Ce fleuve étant sa principale source d’alimentation, il est estimé qu’il ne lui reste que quelques décennies de survie, si rien n’est fait pour changer la situation actuelle.

Mer Morte, Jordanie / Dead Sea, Jordan

Nous disposions de douches, cases et espaces où enfiler notre maillot de bain. Le temps alloué pour la baignade m’a semblé un peu court, mais en définitive j’ai compris qu’on ne peut pas passer un long moment dans l’eau de la mer Morte.

En effet après environ 15 minutes, votre peau commence à piquer et à brûler tant la teneur en sel est élevée. Notre guide nous avait par ailleurs fortement conseillé de ne pas nous raser entre le début du tour et notre visite de ce lieu, et l’on comprend vite pourquoi.

Il n’empêche que c’est une des expériences les plus amusantes que j’ai pu connaître dans ma vie! Tout le monde sait qu’on flotte lorsqu’on est dans la mer Morte… mais à ce point? C’est extraordinaire. Et c’est inévitable d’avoir le fou rire, tant le phénomène est puissant et nous fait nous revirer dans tous les sens, tel un bouchon de liège.

Reconnus aussi pour ses bienfaits thérapeutiques, les sels minéraux présents dans l’eau de la mer et dans sa boue sont très prisés par les touristes. Plusieurs personnes de mon groupe ont bien apprécié payer pour s’en enduire, et ainsi profiter de l’expérience au maximum. Disons que la douche par la suite n’en a été que plus agréable… et nécessaire.

Mer Morte, Jordanie / Dead Sea, Jordan

Jour 3 : Madaba, Mont Nebo et Karak

Madaba

Si j’avais choisi de voyager seule en Jordanie, c’est sans aucun doute à Madaba que j’aurais établi mon port d’attache, plutôt qu’à Amman. C’est une plus petite ville, charmante et agréable à marcher. Cette escale nous a permis de visiter la célèbre église orthodoxe de la Madaba, qui renferme de mythiques mosaïques byzantines datant de 560 après J.-C.

La plus immense et la plus connue est celle qui serait la toute première représentation de la Terre sainte, sous forme de carte.

Madaba, Jordanie / Madaba, Jordan
Mosaïque, Madaba, Jordanie / Mosaic, Madaba, Jordan

Le mont Nebo

Nous nous sommes ensuite dirigés vers le mont Nebo, qui est un site historique majeur en Jordanie. Il serait pour plusieurs l’endroit où Moïse aurait aperçu pour la première fois la Terre promise, et où il serait décédé. Le sommet peut paraître élevé avec ses 817 mètres, mais les voitures peuvent aisément se rendre jusqu’en haut, et aucune montée à pied n’est nécessaire.

Pour moi qui suis chrétienne, mais qui n’est pas du tout une personne croyante, j’ai surtout trouvé le site impressionnant pour sa vue. Le paysage désertique est magnifique du haut du mont Nebo, et par temps clair vous pourrez apercevoir le Jourdain, Jéricho et même Jérusalem.

Sur le mont on peut également visiter un petit centre qui a été conçu par des franciscains, et où l’on peut voir plusieurs mosaïques et objets archéologiques.

Mont Nébo, Jordanie / Mont Nebo, Jordan
Mosaïques, Mont Nébo, Jordanie / Mosaic, Mont Nebo, Jordan

Le château de Karak

Nous prenons ensuite la direction de Karak, où nous visitons rapidement son château. Celui-ci a eu une importance majeure lors de l’époque des Croisades et de ses batailles légendaires. Avec ses hauts murs fortifiés, l’endroit est tout particulièrement intéressant à explorer avec les informations divertissantes de notre guide.

Puisqu’il s’agissait du dernier arrêt touristique de la journée, nous avons poursuivi notre route jusqu’à Wadi Musa, ville située juste à côté de Petra.

Château de Karak, Jordanie / Karak Castle, Jordan
Château de Karak, Jordanie / Karak Castle, Jordan

Jour 4 : Petra

Enfin… Petra! La journée la plus importante de tout séjour en Jordanie. Nous n’avions malheureusement qu’un seul jour de prévu à l’horaire pour visiter tout le site. Si jamais vous effectuez votre voyage de manière autonome, j’en conseillerais davantage deux ou trois, afin de pouvoir admirer le tout à un rythme moins effréné que je l’ai fait.

Nous nous sommes levés très tôt, afin de pouvoir être sur le site à 6h et profiter ainsi paisiblement des lieux, avant l’arrivée des gros autobus de visiteurs. 

De toute ma vie, je n’ai jamais marché autant que cette journée-là. Mon podomètre m’a indiqué un total d’environ 28 km de distance, ainsi qu’une montée de 1600 marches d’escalier. Je pouvais bien être complètement brûlée lorsque je suis allée me coucher!

Son histoire

D’une superficie de 264 000 mètres carrés, ce parc archéologique est classé au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1985. Petra est en fait une immense cité qui a été taillée dans la pierre et les rochers, il y a plus de 2000 ans. Le site est l’une des 7 nouvelles merveilles du monde.

Le plus fascinant de cette cité, qui fut peuplée à son apogée par plus de 25 000 habitants du peuple nabatéen, est qu’elle retomba par la suite complètement dans l’oubli. Elle fut redécouverte en 1812, par un explorateur suisse. Ce sont désormais les communautés bédouines qui y vivent, et qui gèrent en grande partie son flot de touristes. Ils offrent par exemple des tours payants, et des balades à dos de dromadaire ou de cheval.

Le Sîq

Vu l’heure très matinale, nous avons pu nous promener tranquillement dans ce qui se nomme le Sîq. Gorge de plus d’un kilomètre de long et entourée de hautes falaises, il est en lui-même une expérience unique à vivre pour son étroitesse, ainsi que pour ses reliefs aux fabuleuses teintes roses et orangées.

Le plus beau moment pour quiconque visite ce site est sans aucun doute l’instant où l’on finit par déboucher sur la façade du Trésor, au détour du dernier sillon du Sîq.

Siq, Le Trésor, Petra, Jordanie / Siq, Treasury, Petra, Jordan

Le trésor

Peut-être connaissez vous déjà la magnifique façade de ce célèbre temple, creusé directement dans le roc? On peut effectivement l’apercevoir dans le film Indiana Jones et La Dernière Croisade. Surnommé le Trésor en français et Al-Khazneh en arabe, celui-ci fait plus de 43 mètres de haut. Bien que ce ne soit pas l’envie qui manque, on ne peut malheureusement pas entrer à l’intérieur.

On ne peut qu’être ému de découvrir une structure aussi grandiose. De plus, le Trésor est le point de départ de l’immense site de la cité de Petra, et de tout ce qu’il y a à voir sur celle-ci.

Le Trésor, Petra, Jordanie / Treasury, Petra, Jordan

Les tombeaux

Nous avons ensuite poursuivi notre balade avec le guide, à travers les multiples tombeaux taillés dans la pierre des montagnes. Bien que ceux-ci étaient beaucoup plus nombreux à une autre époque, il en reste encore 500, tous vides.

De là-haut, nous avons pu jeter un coup d’œil imprenable sur l’imposant théâtre de 7000 places, creusé dans la montagne juste en face.

Petra, Jordanie / Petra, Jordan
Amphithéâtre, Petra, Jordanie / Amphitheater, Petra, Jordan

Le Monastère

Le tour avec mon groupe s’est terminé au pied de l’escalier qui monte vers le Monastère. Plusieurs ici abandonnent la partie, et préfèrent se promener autour plutôt que de gravir les 800 marches qui grimpent vers une autre magnifique façade taillée. Presque aussi fascinante que le Trésor, elle est plus large que celui-ci, mais un peu moins célèbre. Sa situation géographique nécessite plus d’effort pour l’atteindre.

Tout le long des escaliers, vous trouverez de nombreuses marchandes de souvenirs, écharpes et bijoux, et là-haut vous aurez droit à un petit restaurant, si vous désirez vous rafraîchir ou reprendre des forces.

Monastère, Petra, Jordanie / Monastery, Petra, Jordan

La vue classique sur le Trésor

Après avoir redescendu toutes les marches et avoir contemplé les ruines du temple, j’ai eu l’idée folle de remonter seule un autre 800 marches pour atteindre la vue ultime sur le Trésor. Je disposais de peu de temps avant le départ de l’autobus, environ 1h30, mais je me suis dit que j’allais le regretter toute ma vie si je ne le faisais pas. J’avais entendu un groupe de touristes dire que pour accéder à ce point de vue, il fallait aller tout au bout des tombeaux, et tourner à gauche.

Alors malgré l’épuisement et la chaleur, j’ai gravi ces marches le plus rapidement possible (je dégoulinais, littéralement) et je suis finalement parvenue au célèbre belvédère. Celui-ci se situe en fait à l’intérieur d’une tente de Bédouins, et si vous désirez y entrer pour photographier le panorama, il vous faudra débourser un tout petit montant en achetant un breuvage.

Honnêtement, je ne pense pas déjà avoir vécu un moment de fierté aussi grand que celui-là de toute mon existence. L’accomplissement, la fatigue, la vue extraordinaire… j’étais tout simplement très émue. J’ai pris 5 minutes pour me reposer et demander à une touriste de me prendre en photo.

J’ai ensuite couru jusqu’en bas et traversé le Sîq à toute vitesse, afin d’attraper l’autobus pile à l’heure. Mais est-ce que la journée était terminée? Oh que non.

Le Trésor, Petra, Jordanie / Treasury, Petra, Jordan

Petra by night

Bien que j’aie hésité longuement à y aller vu mon état de fatigue avancée, j’ai décidé de joindre 4 autres personnes de mon tour pour aller voir le spectacle du soir intitulé Petra by night. Le Trésor est alors illuminé par 1600 chandelles, et vous profiterez du lieu en écoutant quelques chants bédouins.

Malgré que ça n’ait pas été un moment aussi magique qu’espéré, j’ai néanmoins beaucoup aimé cette soirée accompagnée de thé à la menthe très (très très) sucré. Ça a été pour moi une manière unique de voir Petra une dernière fois.

Le Trésor, Petra la nuit, Jordanie / Treasury, Petra by night, Jordan

Conseils pour visiter Petra

Voici en rafale quelques conseils pratiques pour Petra. Des bouteilles d’eau peuvent être achetées directement sur le site, mais planifiez d’en apporter (au moins 3 litres) avant de quitter votre hôtel, car celle-ci sera beaucoup moins dispendieuse. Pour être certain de bien apprécier l’expérience, je vous encourage fortement à porter des souliers de sport.

Bien entendu, prévoyez de mettre une quantité monstre de crème solaire et un chapeau, surtout si vous avez la tête fragile. Je vous suggérerais d’apporter un lunch, que vous pourrez manger tranquillement sur l’heure du midi dans un petit coin bien à l’ombre.

La meilleure heure pour photographier le Trésor

Si vous souhaitez photographier le Trésor à la meilleure heure, ce sera sans aucun doute entre 9h et 11h, tout dépendant de la saison. Bien que la foule soit très dense à ce moment, c’est pendant cette période que le soleil illumine le plus joliment son architecture.

Si à l’inverse c’est la quiétude ou un temple dénué de touristes que vous recherchez pour vos photos, marchez très rapidement jusqu’au bout du Sîq dès l’ouverture du site, sans vous arrêtez une seule fois. Vous serez ainsi parmi les premiers sur place. Par la suite, vous pourrez refaire le chemin inverse plus doucement, lors de votre retour à la fin de la journée.

Jour 5 : le Wadi Rum

Le matin du quatrième jour, nous avions la possibilité d’aller visiter Little Petra. Comme son nom l’indique, il s’agit d’un site similaire à Petra mais plus petit, et par conséquent moins touristique. Vu la journée très physique que j’avais vécue la veille, j’ai choisi de ne pas accompagner les quelques courageux qui y sont allés au lever du jour. C’est toutefois un choix que je regrette un peu en rétrospective, car j’ai par la suite entendu des commentaires très positifs sur ce lieu.

Nous avons repris la route en fin d’avant-midi, jusqu’au désert du Wadi Rum. En arrivant au camp bédouin où nous allions passer la nuit, on a laissé nos bagages dans l’autobus, et on a conservé uniquement un petit sac à dos contenant l’essentiel pour vivre cette expérience. N’oubliez pas de prendre une veste chaude avec vous, car ça peut être très frais le soir dans le désert.

Arche, Wadi Rum, Jordanie / Arch, Wadi Rum, Jordan

Faire un tour dans une Jeep

La majorité de la journée a été consacrée à se promener à l’arrière d’une jeep, à travers les dunes de sable. C’est plutôt amusant de se balader ainsi à toute vitesse dans le désert, tout en admirant un paysage orangé absolument incroyable. Le Wadi Rum donne le sentiment d’être sur une tout autre planète. Tellement en fait, qu’il a servi de plateau de tournage pour la plupart des scènes extérieures du film The Martian.

Un phénomène tout particulièrement extraordinaire que nous avons eu la chance de vivre dans le désert, est un orage suivi d’une averse torrentielle. Nous étions en train de grimper sur une des célèbres grandes arches du Wadi Rum, lorsque le déluge a commencé. Nous sommes donc rapidement descendus de celle-ci, pour nous abriter en dessous le temps que la pluie cesse. C’était vraiment très impressionnant, mais aussi un peu surréaliste.

Nous sommes ensuite allés monter des dunes de sable, activité qui est beaucoup plus difficile qu’elle n’en a l’air.

Wadi Rum, Jordanie / Wadi Rum, Jordan

Admirer le soleil se coucher

Nous avons terminé cette excursion en prenant un moment pour admirer le coucher du soleil. Si au début nous avons cru que la lumière serait plutôt banale vu la grande quantité de nuages présents dans le ciel, nous avons finalement été surpris et récompensés par un coucher de soleil absolument magnifique.

Dormir dans un camp bédouin

De retour au camp, nous avons partagé ensemble un traditionnel repas bédouin. Mélange de viande, riz et légumes qui cuisent dans un four souterrain recouvert de sable, c’est la chaleur du désert qui fait en sorte que la cuisson peut se faire en quelques heures.

Nous avons complété la soirée en allant nous promener dans le désert, à partager un thé à la menthe en contemplant les étoiles. Est-ce que ça n’a pas l’air assez magique comme moment pour vous ça?

Nous avons par la suite rejoint nos petites cabanes où nous allions passer la nuit, et dont d’épais tissus formaient les murs. Celles-ci sont équipées de deux lits de camp, oreillers et couvertures. Puisque nous étions au mois d’octobre et qu’il s’agit d’un mois confortable en Jordanie, nous n’avons pas eu besoin de trimballer un sac de couchage lors de notre séjour. C’est néanmoins un item qui pourrait être à considérer pour cette nuit dans le désert, si jamais vous voyagez pendant la saison froide.

De plus, le camp a de l’électricité, des toilettes et de l’eau courante. Je vous suggère d’apporter une petite lampe de poche, afin de faciliter vos déplacements lorsque la noirceur tombe.

Wadi Rum, Jordanie / Wadi Rum, Jordan
Camp bédouin, Wadi Rum, Jordanie / Bedouin camp, Wadi Rum, Jordan

Jour 6 : le Wadi Rum et Aqaba

Qui peut dire qu’il a commencé une journée à dos de dromadaire, pour la terminer dans la mer à contempler une grosse pieuvre? Chose certaine, cette sixième journée a été riche en émotions et en expériences pour moi.

Lever de soleil à dos de dromadaire

Nous nous sommes réveillés vers 5h du matin pour aller voir le soleil se lever, à dos de dromadaire. J’avais à peine enfilé mes verres de contact, qu’on m’a demandé de monter sur la plus petite des bêtes du groupe pour débuter la balade.

Êtes-vous déjà grimpé sur le dos de cet animal? C’était ma première fois, et lorsqu’il s’est relevé, j’ai été vraiment très impressionnée… et terrorisée, avouons-le. Il monte de manière assez raide en dépliant ses jambes, et je dois dire qu’une fois là-haut on se sent très très loin du sol.

Ça m’a pris un bon 5 minutes avant de commencer à relaxer et apprécier le paysage. Heureusement que j’ai fini par me détendre, car la vue valait amplement la peine d’être admirée. Les rayons du soleil sont apparus doucement sur le haut des dunes et des rochers, laissant transparaître de magnifiques teintes orangées.

Mais bon, on ne se cachera pas que d’être sur un dromadaire est tout particulièrement douloureux pour les cuisses, et je dois avouer qu’après une heure, j’étais assez heureuse que cette balade se termine.

Chameau, Wadi Rum, Jordanie / Camel, Wadi Rum, Jordan
Chameau, Wadi Rum, Jordanie / Camel, Wadi Rum, Jordan

Plongée en apnée dans la mer Rouge

Nous avons ensuite repris la route, en direction d’Aqaba. Ville balnéaire en bordure de la mer Rouge, il s’agit d’une destination très prisée par les touristes qui souhaitent se prélasser sur de jolies plages. De surcroît, elle est réputée pour être le royaume de la plongée.

Je n’ai donc pas hésité une seconde à choisir l’option de tour en bateau avec snorkelling, offert en extra par G Adventures. Je n’ai d’ailleurs pas compris pourquoi seulement la moitié du groupe a pris part à cette excursion, vu à quel point celle-ci fut absolument extraordinaire.

Faire de la plongée en apnée est une activité très simple et accessible à tous. L’équipement est fourni, et après quelques minutes on finit rapidement par comprendre le principe. Nous avions un grand bateau luxueux juste pour nous, et une énorme étendue de coraux à découvrir. Il y en avait tant à voir, et heureusement nous avons pu prendre notre temps.

En plus des nombreux poissons colorés et des magnifiques coraux, j’ai aussi eu l’immense chance d’admirer une grosse pieuvre, juste en dessous de moi. Au début, je n’étais pas tout à fait certaine d’avoir aperçu quelque chose. Saviez-vous que les pieuvres peuvent passer du noir au gris pâle, en une fraction de seconde? Je l’ignorais… jusqu’à cet instant! Après être restée plusieurs secondes immobile, elle est redevenue foncée à nouveau et a recommencé à chasser des poissons. C’était fascinant!

Plongée en apnée, Aqaba, Mer Rouge, Jordanie / Snorkeling, Aqaba, Red Sea, Jordan
Plongée en apnée, Aqaba, Mer Rouge, Jordanie / Snorkeling, Aqaba, Red Sea, Jordan

Jour 7 : Retour à Amman

Le dernier jour avec le groupe s’est déroulé sur la route, avec plus de 330 kilomètres à effectuer pour retourner à Amman.

En chemin, nous faisons un arrêt dans un grand souk, afin de nous procurer quelques derniers souvenirs, créations d’artisans locaux. Nous terminons la soirée dans un délicieux restaurant en ville, à nous remémorer les nombreuses péripéties de la semaine.

Jour 8 : Amman

La citadelle

J’ai profité de ma dernière journée en Jordanie pour visiter Amman, en compagne de trois autres filles du groupe. Nous avons décidé de visiter la citadelle au sommet de la ville, et qui m’a bien agréablement surprise par sa vue et ses ruines. L’exploration de ce site historique vaut définitivement la peine, d’autant plus que le coût d’entrée est très abordable.

De là-haut, nous avons eu droit à un superbe aperçu sur les milliers d’habitations qui entourent ce lieu. Le temple d’Hercule est l’endroit le plus important de la citadelle, avec ses hautes colonnes romaines qui tiennent en place depuis presque 2000 ans.

Les vestiges les plus impressionnants du temple sont une immense main qui appartenait autrefois à une gigantesque statue de Hercule.

Amman, Jordanie / Amman, Jordan
Citadelle, Amman, Jordanie / Citadel, Amman, Jordan

Le Wild Jordan Center

Nous sommes par la suite allées dîner au café du Wild Jordan Center, qui offre une savoureuse sélection de soupes, sandwichs et salades. Ce centre est destiné à protéger la nature et la faune en Jordanie, tout en encourageant un commerce local et équitable.

Il y a sur place une boutique où se procurer un vaste éventail de créations et produits jordaniens, que ce soit du sel de la mer Morte, des broderies ou du thé à la sauge. Si vous n’avez pas le temps de vous y arrêter, sachez qu’ils ont aussi une seconde succursale à l’aéroport d’Amman.

Café, Wild Jordan Center, Amman, Jordanie / Coffee, Wild Jordan Center, Amman, Jordan
Café, Wild Jordan Center, Amman, Jordanie / Coffee, Wild Jordan Center, Amman, Jordan

Boutique Ola’s Garden

Nous avons ensuite poursuivi notre magasinage chez Ola’s Garden, une autre charmante boutique située non loin de là. Ce petit havre de paix est tenu par une femme adorable, qui conçoit de délicates et magnifiques créations telles que bijoux, foulards et mosaïques.

J’en ai profité pour m’acheter une superbe paire de boucles d’oreilles, que je porte encore régulièrement et qui me rappelle cet inoubliable voyage.

Cours de cuisine chez Beit Sitti

En soirée nous avons fait preuve de gourmandise, en réservant un cours de cuisine chez Beit Sitti. Petite entreprise gérée par trois sœurs, vous pourrez vous y initier à concocter quelques classiques jordaniens.

L’ambiance y est très décontractée, mais vous aurez néanmoins l’impression d’y apprendre de nombreuses astuces culinaires, tout en profitant d’un excellent souper dans leur coquette maison. C’est un moment unique et charmant à vivre, et qui a formidablement bien conclu mon séjour dans ce en Jordanie.

Cours de cuisine Beit Sitti, Amman, Jordanie / Beit Sitti Cooking class, Amman, Jordan
Cours de cuisine Beit Sitti, Amman, Jordanie / Beit Sitti Cooking class, Amman, Jordan

En conclusion

Malgré que mon désir d’aller dans cette région du monde était grand, j’avais tout de même certaines craintes au début de mon périple. Elles se sont toutefois vite dissipées, et je me suis surprise à tomber rapidement amoureuse de ce pays qui a tant à offrir.

J’en suis certes revenue le cœur rempli d’expériences merveilleuses, mais je dirais que c’est tout particulièrement dans les semaines qui ont suivi que j’ai réalisé toute l’ampleur de mon attachement pour la Jordanie. Si en la quittant je me suis dit que je n’aurais sans doute jamais l’occasion de la revisiter, avec le temps s’est incrusté un absolu désir de vouloir y retourner un jour… bientôt!

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

Épinglez cet article sur Pinterest

Mon itinéraire de 8 jours en Jordanie, Monsieur+Madame Explore, Blogue de voyage, Jordanie / My 8-day itinerary in Jordan, Jordan

Partagez cet article

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.