Abbaye de Westminster, Londres, Angleterre / Westminster Abbey, London, England, UK
Abbaye de Westminster, Londres, Angleterre / Westminster Abbey, London, England, UK

Mes meilleurs conseils pour planifier votre visite à Londres

Par Evelyne

Aucune autre ville n’a su capturer mon cœur autant qu’a pu le faire Londres. Juste de fermer les yeux et de m’y imaginer, j’esquisse instantanément un sourire. À la fois raffinée, sublime et vibrante, cette ville a quelque chose d’unique qui vous éblouira. Il est clair pour moi que je devais être anglaise dans une autre vie, ou à tout le moins que je le serai dans une prochaine. Une vraie petite lady je vous dis.

Dans ce mini guide de Londres, vous trouverez mes meilleurs conseils pour vous aider à bien planifier votre séjour dans la capitale anglaise. Ce n’est certes qu’un survol, mais qui vous sera très pratique lorsque viendra le temps de bâtir votre voyage. Quelle est ma saison favorite pour apprécier la ville? Quel est mon hôtel chouchou où loger? Quel est mon moyen de transport privilégié pour m’y déplacer?

Toutes ces informations vous aideront à vous y retrouver afin d’avoir une escapade mémorable au royaume de Mary Poppins, Harry Potter et Jack L’Éventreur.

Cabine de téléphone, Londres, Angleterre / Phone Booth, London, England, UK.
Cabine téléphonique typiquement londonienne
Pont du Millénaire, Londres, Angleterre / Millenium Bridge, London, England, UK
Le Millenium Bridge

Quoi voir et quoi faire à Londres?

En plus de sa riche histoire et de ses sublimes monuments, Londres est aussi une ville résolument moderne qui comporte des activités pour tous les goûts. Je vous suggère un minimum de 3 journées pour explorer ses principaux attraits, mais vous en conseille davantage 5 ou plus si vous souhaitez approfondir votre visite. C’est un lieu qui a une atmosphère unique, et celle-ci se savoure doucement sans trop se presser. Pour mieux la découvrir, j’ai rédigé une série de textes afin de vous aider à bien organiser votre excursion londonienne.

Je vous invite tout d’abord à consulter la liste de mes incontournables de Londres. De l’histoire sanglante de la Tour de Londres jusqu’au marché aux puces de Notting Hill, vous y trouverez un aperçu des plus célèbres endroits de la ville. N’hésitez donc pas à vous y référer pour bâtir votre itinéraire, planifier vos activités et faire vos réservations.

Si tout comme moi votre priorité est de dénicher les meilleurs restaurants lorsque vous voyagez, je vous suggère vivement de consulter mes plus belles trouvailles gourmandes de Londres. Car contrairement à la croyance populaire, on peut formidablement bien y manger! Un des restaurants de la ville a même obtenu une place digne de mention dans le palmarès de mes plus mémorables repas à vie.

Bread Ahead, Borough Market, Londres, Angleterre / Bread Ahead, Borough Market, London, England, UK.
Succursale du Bread Ahead au Borough Market

Si l’envie vous prenait de découvrir la ville hors des sentiers battus ou que vous n’en êtes pas à votre première visite, c’est plutôt dans cet article que je vous conseille de puiser de l’inspiration. Vous y apprendrez par exemple quel est le plus vieux cinéma du pays, et où se cache la plus belle vue sur Londres. En plus que cette dernière est gratuite… pourquoi s’en priver?

Si comme moi vous aimez marcher pendant des heures pour explorer une ville, sachez qu’il existe de nombreux tours guidés plus intéressants les uns que les autres à Londres. J’ai eu le plaisir d’en tester quatre, que je partage avec vous ici. L’un d’entre eux implique même un certain sorcier nommé Harry… est-ce que cela vous dit quelque chose? Non? Ce n’est pas grave, il n’y a rien de mal à être un simple moldu.

Marché de Leadenhall, Londres, Angleterre / Leadenhall Market, London, England, UK.
Le Leadenhall Market, un des lieux de tournage des films Harry Potter

Quel est le meilleur moment pour visiter Londres?

Londres a à tort ou à raison la réputation d’être une des capitales les plus pluvieuses au monde. Et pourtant, si l’on y regarde de plus près, il y a davantage de jours de pluie par année à Paris qu’à Londres. Plutôt surprenant, n’est-ce pas? Mais qu’importe la météo, car cette ville regorge de tant de musées (souvent gratuits) à explorer, que vous pourriez survivre à des centaines de journées grises sans trop vous y ennuyer.

Baleine, Musée d'histoire naturelle, Londres, Angleterre / Whale, Natural History Museum, London, England, UK
Le musée d'histoire naturelle de Londres, parfait pour les jours de pluie

Comme toute destination, chaque saison a son lot d’avantages et d’inconvénients. Il n’empêche que je vous conseille de privilégier certains moments de l’année, si vous souhaitez découvrir Londres à son summum. Londres n’est pas une ville d’extrême, et c’est pourquoi vous rencontrerez très rarement des jours trop chaud ou au contraire, démesurément trop glacial. L’air y est toutefois résolument humide, ce qui peut faire varier notre perception générale de la température.

Mes deux voyages à Londres ont eu lieu de début septembre à la mi-octobre, et je choisirais sans hésiter ce temps de l’année pour y retourner de nouveau. Sur les 15 journées où j’y étais, je n’ai eu à sortir mon parapluie qu’une seule fois. L’automne est définitivement une saison charmante pour voir le sud de l’Angleterre, où vous pourrez alors profiter d’une température clémente et d’un flot de touristes moins important qu’en été. C’est aussi le moment idéal pour admirer les couleurs apparaître dans les arbres des magnifiques parcs londoniens.

Hyde Park, Londres, Angleterre / Hyde Park, London, England, UK
Promenade à Hyde Park
Église de Saint-Marc, Londres, Angleterre / St. Mark's Church, London, England, UK
L'église St. Mark, près de Regent's Park
Neal's Yard, Londres, Angleterre / Neal's Yark, London, England, UK
Les jolies fleurs de Neal's Yard

En été, les nombreux jours ensoleillés auxquels vous aurez fort probablement droit seront très appréciés. De plus, vous aurez l’avantage de pouvoir franchir le portail de Buckingham Palace, puisque la famille royale se retire du palais à cette période de l’année. Attendez-vous néanmoins à être constamment entourés de touristes, à l’affût des mêmes divertissements et attractions que vous.

Londres étant une ville assez dispendieuse à visiter, de profiter de la basse saison hivernale et de ses prix avantageux pourrait être un bon compromis. L’ambiance d’avant Noël a certes son charme, mais vous risquez toutefois de trouver les journées un peu grises et tristounettes après cette période.

Où loger à Londres?

Vous connaissez la règle qui dit qu’il existe autant de types d’hébergement qu’il y a de budgets? Et bien, sachez que ce n’est pas si vrai en ce qui concerne Londres. Y séjourner à prix abordable relève quasiment de l’exploit, surtout si l’on souhaite être près du centre. La bonne nouvelle est que le réseau de train et métro londonien est formidable, et qu’il subsiste quelques exceptions à la facture exorbitante de certains hôtels. Réserver le plus tôt possible votre voyage est la meilleure idée qui soit, afin de vous assurer d’avoir accès à des tarifs décents.

J’hésite presque à vous partager ma perle rare, mais il serait égoïste de ne la garder que pour moi. Il s’agit du Ibis Budget, situé dans le très multiethnique et célèbre quartier de Whitechapel. Pourquoi célèbre? Car c’est à cet endroit que le fameux Jack l’Éventreur a commis ses horribles crimes. Bon d’accord, ce n’est peut-être pas très vendeur comme description de lieu où loger, mais croyez-moi lorsque je vous dis que cet hôtel a de nombreux aspects positifs. Abordable, bien situé et propre, on en oublie rapidement la petitesse des chambres. Certes ce n’est pas du grand luxe, mais on y trouve tout ce dont on a besoin, y compris un buffet petit-déjeuner (en extra) vraiment satisfaisant.

En plus de ce quartier, je vous recommanderais tout aussi vivement celui de Shoreditch. Il est non seulement possible d’y dénicher plusieurs Airbnb qui sauront ravir un budget plus modeste, il est également plein de charmants cafés et de magnifiques murales. Son seul défaut est d’être légèrement moins bien desservi par le transport en commun.

Si pour vous l’idée de dormir en dortoir dans une auberge de jeunesse n’est pas un problème, cela pourrait être un bon compromis pour être mieux situé encore, tout en économisant beaucoup d’argent. Bien entendu, si vous tombez sur une aubaine extraordinaire ou que vous avez un budget mirobolant, n’hésitez surtout pas à vous offrir un hébergement en plein cœur de la ville. Les magnifiques quartiers de South Bank, Covent Garden, Bloomsbury et Notting Hill par exemple, sont des choix absolument charmants.

Le Shard et la Cathédrale de Soutwark, Londres, Angleterre / The Shard and Southwark Cathedral, London, England, UK
Le Shard et la cathédrale de Southwark
Covent Garden, Londres, Angleterre / Covent Garden, London, England, UK.
Covent Garden, marché couvert de Londres

Comment se déplacer à Londres?

Londres étant une très grande ville, il est préférable de planifier son itinéraire et de regrouper ses activités par quartier. La plupart des attractions touristiques sont centrales, mais on souhaite tout de même éviter d’avoir à traverser la ville d’un bout à l’autre plusieurs fois par jour.

Ma manière favorite de me déplacer à Londres est sans contredit la marche. Il y a ceci d’agréable dans cette ville que le trajet est bien souvent aussi beau que votre destination. C’est également la moins coûteuse des options, mais je vous en présente ici quelques autres tout aussi intéressantes et abordables.

Prendre le Tube

La marche c’est bien, mais c’est encore mieux si c’est combiné avec l’autobus ou le tube. D’ailleurs, êtes-vous familier avec ce terme? C’est ainsi que l’on surnomme le métro de Londres, le plus vieux au monde. Son réseau est très étendu, et cela reste le moyen le plus facile pour vous déplacer. Je vous invite à consulter la carte du métro de Londres avec les différents secteurs pour en apprendre davantage sur ce sujet.

Vous constaterez rapidement qu’il existe différentes zones de tarification, mais sachez que la plupart des attraits principaux se trouvent dans les zones 1 et 2.

Station de King's Cross, Londres, Angleterre / King's Cross Station, London, England, UK.
King's Cross Station (pssst... c'est là que se situe la fameuse plateforme 9 ¾)

Si vous payez à la pièce, c’est un mode de transport qui vous coûtera assez cher. C’est pourquoi je vous suggère de vous procurer une des deux cartes d’accès suivantes, disponibles dans de nombreux commerces ainsi que dans les stations. Prenez note que les enfants de moins de 11 ans voyagent gratuitement, tant qu’ils sont accompagnés d’un adulte ayant en sa possession un billet valide.

La TravelCard

La TravelCard est une belle option pour les gens qui pensent utiliser souvent le tube ou l’autobus lors de leur court séjour. Il s’agit d’une carte en papier, valide pour une durée de 1, 3 ou 7 journées. Dès son achat, vous devrez décider du nombre de jours souhaités, les zones dans lesquelles vous vous déplacerez, de même que si son utilisation se fera pendant les périodes de pointe. Pour votre information, celles-ci sont du lundi au vendredi de 6 h 30 à 9 h 30, et de 16 h à 19 h.

La OysterCard

Personnellement, j’ai préféré investir dans l’achat d’une OysterCard qui est une carte en plastique avec une puce magnétique rechargeable. Elle est disponible au coût de 5 livres, et vous pourrez la charger selon vos besoins. Ainsi à chacun de vos déplacements, un montant sera déduit de celle-ci.

Choisir la TravelCard ou la OysterCard? Mon verdict

Quel est l’avantage de la OysterCard? Il y a un plafond quotidien qui une fois atteint, fera en sorte que vos trajets ne vous coûteront plus rien. Comme je comptais marcher beaucoup, je savais qu’une TravelCard me serait revenue plus cher au total, sans compter que cette dernière est moins versatile.

Prenez soin de toujours valider votre carte au début et à la fin de votre trajet. Si vous oubliez de le faire à votre station d’arrivée, c’est malheureusement le prix maximal d’un déplacement qui vous sera chargé. Pour cette option, le coût est également plus élevé lors des périodes de pointe.

Big Ben et le Parlement, Londres, Angleterre / Big Ben and Houses of Parliament, London, England, UK
Autobus rouge et le Gherkin, Londres, Angleterre / Red bus and the Gherkin, London, England, UK

L'ultime expérience londonienne : prendre le taxi ou un autobus rouge à deux étages

Quant aux taxis, communément appelés les blacks cabs, je vous suggère de les éviter autant que possible vu leur tarif assez exorbitant. Ils peuvent néanmoins s’avérer très pratiques en quelques occasions (allo la fois qu’on a failli manquer notre train pour Édimbourg), et la grande majorité d’entre eux acceptent les paiements par carte de crédit.

Si vous désirez vous offrir une expérience typiquement londonienne qui vous coûtera un peu moins cher, jeter plutôt votre dévolu sur les très iconiques autobus rouges à deux étages. Attention, ces derniers ne prennent pas l’argent comptant. Une fois à bord, prenez le temps de monter au second palier pour vous permettre d’admirer Londres de haut.

Le London Pass vaut-il la peine d’être acheté?

À cette question, je répondrai que cela dépend du nombre de jours que vous souhaitez rester à Londres. Si vous avez l’intention de passer uniquement 2 à 3 jours dans la ville et de visiter un maximum d’attractions, le London Pass pourrait définitivement en valoir la peine. Mais si comme moi vous préférez prendre votre temps et faire de longs séjours, ce n’est pas nécessairement un achat que je recommanderais.

Il permet néanmoins d’utiliser de manière illimitée les nombreux autobus hop-on/hop-off et vous garantit l’accès à plusieurs monuments et musées de Londres. Il y a plus de 80 lieux touristiques qui sont inclus dans le forfait, des billets coupe-file, et vous pouvez même y ajouter une option pour le transport en commun. C’est donc tout de même un atout à considérer dans votre planification.

La carte est disponible pour 1, 2, 3, 6 ou 10 jours consécutifs, et le prix également en fonction de l’âge de l’utilisateur. Comme je le mentionnais plus haut, si vous avez l’intention de rester plus de 3 jours à Londres, calculez bien vos dépenses avant de vous la procurer. Vérifiez si le jeu en vaut la chandelle, et si les activités que vous avez prévu de faire sont incluses dans le forfait.

Une astuce pour bien la rentabiliser serait de condenser les attractions les plus onéreuses (par exemple l’Abbaye de Westminster, la cathédrale Saint-Paul et la Tour de Londres) en un nombre réduit de journées, et d’utiliser votre London Pass durant celles-ci. Les autres jours, vous pourrez en profiter pour aller flâner dans les nombreux musées gratuits de Londres ou bien dans les marchés.

Abbaye de Westminster, Londres, Angleterre / Westminster Abbey, London, England, UK
L'Abbaye de Westminster, une des attractions offertes sur le London Pass

Comment s’habiller à Londres?

Bien entendu, la réponse à cette question dépend grandement de la saison à laquelle vous visitez Londres. Soyez prêt à plusieurs éventualités. Nous avions par exemple été pris un peu au dépourvu lors de notre premier séjour à Londres, alors que la météo affichait un magnifique 30 Celsius sous le soleil, en plein milieu du mois de septembre. Disons que des robes plus légères et des bermudas auraient été les bienvenus dans notre valise.

Sachez avant tout que les Londoniens et Londoniennes ont des choix vestimentaires assez distingués, et que j’ai rarement été dans une ville où les gens me sont apparus aussi chic. Rien d’extravagant toutefois, toujours dans la simplicité et le bon goût. Ici le mot d’ordre est la sobriété, mais avec beaucoup d’élégance.

Femme, Bath, Angleterre / Woman, Bath, England, UK.

C’est donc l’endroit parfait où apporter des morceaux de qualité et effectuer d’astucieux mix and match entre ceux-ci. De mon côté, j’ai majoritairement opté pour un mélange de jupes et de blouses, ainsi que des robes sobres. La plupart d’entre elles avaient un col Claudine blanc, détail que j’affectionne tout particulièrement. À cela j’ai ajouté à ma valise de nombreuses paires de collants et plusieurs bijoux afin de compléter mes ensembles.

N’hésitez pas non plus à agrémenter une tenue simple avec des accessoires, que ce soit un béret ou un joli foulard en tweed. Si vous partez à un temps plus frais de l’année, misez tout sur un beau manteau qui s’harmonise avec vos ensembles, car c’est quasi uniquement celui-ci qu’on aura la chance de pouvoir admirer sur vos photos de voyage.

N’oubliez surtout pas de vous apporter des bottillons ainsi que des souliers de ville qui ont un minimum de classe. L’idée est néanmoins surtout d’être confortable, car Londres se marche sur des dizaines de kilomètres.

De plus, je vous suggère vivement de glisser dans vos bagages un petit parapluie compact, mais solide, au cas où la pluie se présenterait. Ce n’est généralement pas un article pour lequel on a tant envie de dépenser en voyage. Dans la même idée, apportez-vous aussi un imperméable de couleur neutre pour mieux apprécier les journées grises.

Si vous avez l’intention d’aller explorer la campagne, pensez à prendre avec vous jeans, vêtements de sport chauds et confortables, ainsi que des souliers de randonnées à l’épreuve de l’eau. Si par exemple vous jumelez votre escapade à Londres avec une expédition en Écosse, sachez que le vent y souffle beaucoup plus fort et que la température a une différence de plusieurs degrés d’avec la capitale. Soyez donc paré à toutes éventualités!

Cathédrale de Saint-Paul, Londres, Angleterre / St. Paul Cathedral, London, England, UK
Une journée de septembre à Londres...
Ile de Skye, Écosse / Isle of Skye, Scotland, UK
... et une journée de septembre en Écosse! À peine une semaine sépare ces deux photos.

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

Épinglez cet article sur Pinterest

Mes meilleurs conseils pour planifier votre visite à Londres, Monsieur+Madame Explore, Blogue de voyage, Angleterre, Royaume-Uni / Tips to plan you trip in London, England, UK

Partagez cet article

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *