Refuge Locatelli, Tre Cime di Lavaredo, Dolomites, Italie / Rifugio Locatelli, Tre Cime di Lavaredo, Dolomites, Italy
Refuge Locatelli, Tre Cime di Lavaredo, Dolomites, Italie / Rifugio Locatelli, Tre Cime di Lavaredo, Dolomites, Italy

Itinéraire dans les Dolomites : petit guide pratique

Par Evelyne

Si on me demande d’imaginer à quoi ressemble le paradis, je crois que rapidement ce sont les paysages des Dolomites qui me viennent en tête. Des lacs turquoise, des montagnes majestueuses, des vallées bucoliques… que souhaiter de plus parfait? Cette région située au nord-est de l’Italie a vraiment tout pour elle. 

Vous cherchez où voyager en nature avec vos enfants? Les Dolomites. Vous aimez les beaux paysages, mais n’appréciez pas nécessairement les trop longues randonnées? Les Dolomites. Vous voulez voir un maximum de magnifiques endroits sur une petite distance? Encore les Dolomites.

Un des beaux avantages de visiter les Dolomites, est qu’il s’agit d’une aventure accessible à la grande majorité des gens. Vous serez étonné de constater à quel point la plupart des attractions principales s’atteignent facilement, sans être obligé de fournir un effort physique considérable.

Dans cet article, vous trouverez tout ce qu’il vous faut pour organiser votre itinéraire dans les Dolomites : les attraits incontournables, des idées de randonnées, comment se déplacer en voiture, quand partir et où loger. Ces informations vous aideront à bâtir votre propre excursion dans cette région idyllique.

Santa Magdalena, Dolomites, Italie / St. Maddalena, Dolomites, Italy
Vue sur le village de Santa Maddalena
Lago di Sorapis, Dolomites, Italie / Lago di Sorapis, Dolomites, Italy
Le Lago di Sorapis et son eau turquoise laiteuse
Lever de soleil, Tre Cime di Lavaredo, Dolomites, Italie / Sunrise, Tre Cime di Lavaredo, Dolomites, Italy
Lever de soleil au Tre Cime di Lavaredo

Table des matières

Informations pratiques sur les Dolomites

Pays : Italie
Monnaie courante :
euros
Langues majoritairement parlées : italien, allemand, anglais, ladin et frioulan
Superficie : 15 942 km²
Plus haut sommet : Marmolada, à 3343m
Régions : Trentin–Haut-Adige (Trentin-Tyrol du Sud), Vénitie et Frioul-Vénitie julienne

Notre itinéraire dans les Dolomites

Nous avons passé un total de 6 jours dans les Dolomites. Cette excursion a été jumelée avec un voyage de 9 jours en Slovénie, un des pays avec lequel l’Italie partage sa frontière nord-est.

Notre point de départ était la magnifique ville de Venise. On pourrait croire que nous avons couvert une grande distance durant ce voyage, mais dans les faits il n’y a que 228 kilomètres qui séparent Venise de Ljubljana, la capitale slovène.

Si vous songez effectuer une boucle à travers les Dolomites en partant du même endroit que nous, attendez-vous à parcourir entre 600 à 800 kilomètres. Ceci est un total approximatif, qui inclut de très nombreux allers et retours dans les montagnes.

Puisque la météo nous a été favorable, nous avons eu assez de ces 6 journées pour bien voir chacun de nos incontournables dans les Dolomites. Toutefois, nous aurions été un peu mal pris si nous n’avions eu que du mauvais temps. Je crois que d’ajouter une journée ou deux à cet itinéraire aurait été un choix judicieux.

En cliquant sur les liens de l’encadré plus bas, vous pourrez lire les articles détaillés de chacun de ces attraits touristiques à voir dans les Dolomites.

Notre itinéraire de 6 jours

Jour 1

  • Départ depuis Venise en direction du Val di Funes
  • Escale au Lago di Carezza
  • Nuit à San Pietro

Jour 2

  • Visite du village de Santa Maddalena 
  • Randonnée à Zanser Alm
  • Route de la province du Sud-Tyrol à la province de Belluno
  • Nuit à San Vito di Cadore

Jour 3

  • Randonnée au Lago di Sorapis
  • Après-midi à Cortina d’Ampezzo
  • Nuit à San Vito di Cadore

Jour 4

Jour 5

Jour 6

  • Lever de soleil aux Tre Cime di Lavaredo
  • Arrêt au Lago di Misurina
  • Route pour traverser en Slovénie
Carte et itinéraire dans les Dolomites, Italie / Map and itinerary in the Dolomites, Italy

Se déplacer en voiture dans les Dolomites

Louer une voiture en Italie

Pour faciliter nos déplacements dans les Dolomites, nous avons fait la location d’une voiture. Nous avons choisi l’entreprise Europcar, située directement à l’aéroport Marco Polo de Venise. La location d’une voiture automatique y était proposée à un prix raisonnable et concurrentiel. 

Puisque notre carte de crédit MasterCard World Elite couvre les frais d’assurance, cela nous a permis de diminuer grandement les coûts tout en réduisant le stress d’un éventuel incident.

La compagnie de location a toutefois ajouté à la facture un montant inattendu et non remboursable de 100 euros, sous prétexte que nous allions traverser la frontière pour nous rendre en Slovénie.

Conduire dans les Dolomites

Pour moi qui suis la plus grande des peureuses dans une automobile, je dois dire que j’ai été surprise de la qualité des routes dans les Dolomites. Les gens n’y conduisent pas de façon trop téméraire, les Italiens tout comme les touristes. 

Il va néanmoins de soi que si l’on parle de montagnes, on peut s’attendre à plusieurs virages à travers des routes en lacet. La présence de nombreux garde-fous vous rassurera tout autant que moi, et vous permettra de vivre plus paisiblement cette aventure. Il suffit d’y aller lentement mais sûrement.

De plus, soyez vigilant lorsque Google Maps ou votre GPS vous proposent un itinéraire. En effet, le chemin le plus court sur la carte n’est pas toujours le meilleur dans cette région. Il vaut parfois mieux emprunter une autoroute où il y a plus de kilométrage à effectuer, car elle vous fera passer par des endroits beaucoup moins sinueux. 

Disons qu’en examinant les différents choix proposés par l’application, on arrive vite à saisir quel sera le trajet le plus sécuritaire. Même si celui-ci vous prend un peu plus de temps au final, c’est parfois l’idéal.

San Pietro, Dolomites, Italie / San Pietro, Dolomites, Italy
San Pietro, le plus bel endroit où nous avons stationné une voiture de location

Les limites de vitesse dans le nord de l’Italie

Par ailleurs, nous tenons fortement à vous informer qu’il est très important de respecter les limites de vitesse dans le nord de l’Italie. Si comme nous vous avez l’habitude de les dépasser un tout petit peu, vous pouvez vous attendre à recevoir une belle contravention. Celle-ci arrive souvent par la poste dans les mois qui suivront votre retour. Rédigée uniquement en italien, bien entendu.

La vitesse des véhicules est contrôlée par d’innombrables radars photo, et les frais sont très élevés. Soyez donc prudent sur les belles grandes autoroutes. Elles sont si bien pavées, qu’elles vous donneront (malgré vous) envie d’accélérer la cadence.

L’essence et les péages

Vous trouverez de nombreuses stations d’essence sur votre chemin. Nous vous suggérons de prendre celles sans service de pompiste pour économiser quelques euros. 

Nous n’avons a pas eu de péages sur notre itinéraire, sauf celui assez onéreux de 30 euros pour atteindre le stationnement des Tre Cime di Lavaredo.

Le permis de conduire

Si vous n’êtes pas un citoyen de l’Union européenne, prévoyez de vous procurer un permis de conduire international. En effet, il est indispensable pour circuler sur les routes italiennes. 

Au Québec, celui-ci peut être notamment acheté auprès de CAA Québec. Le coût est très peu élevé et les procédures pour l’obtenir sont simples et rapides.

Quand partir dans les Dolomites

Même si j’ai bien envie de répondre « tout le temps, cet endroit est un perpétuel rêve », il y a certes des moments plus propices que d’autres pour prévoir un voyage dans les Dolomites. Par conséquent, chaque saison apporte son lot d’avantages et d’inconvénients à considérer avant de partir.

VIsiter les Dolomites en hiver

En hiver, vous profiterez de féériques paysages enneigés, et vous aurez aussi accès à des pistes de ski de réputation mondiale. C’est pourquoi visiter les Dolomites est un véritable paradis pour les amateurs de sports d’hiver.

Toutefois, plusieurs randonnées ne vous seront pas accessibles, les lacs seront gelés, et la plupart des refuges seront fermés.

Refuge Locatelli, Tre Cime di Lavaredo, Dolomites, Italie / Rifugio Locatelli, Tre Cime di Lavaredo, Dolomites, Italy
Le Rifugio Locatelli des Tre Cime

VIsiter les Dolomites en été

En été, vous aurez droit à une température clémente et de verdoyants panoramas. Toutefois, puisqu’il s’agit de la haute saison, vous devrez toutefois partager ces magnifiques paysages avec beaucoup plus de touristes. 

Ainsi, il n’est peut-être pas l’idéal d’aller explorer les Dolomites en juillet ou en août. Surtout si vous souhaitez avoir un peu de quiétude dans les lieux populaires.

Lago di Braies, Dolomites, Italie / Lago di Braies, Dolomites, Italy
Le Lago di Braies au lever du soleil

VIsiter les Dolomites au printemps ou à l’automne

Le début de l’automne et la fin du printemps peuvent être deux excellentes options à envisager pour voyager dans les Dolomites. Bien entendu la météo de ces deux saisons peut être incertaine et changeante, mais vous devriez avoir plusieurs belles journées pour en profiter.

Sachez qu’au printemps (contrairement à l’automne), l’eau coule à flots dans les chutes et les lacs sont pleins. Toutefois les couleurs en octobre sont absolument extraordinaires. Qui voudrait s’en priver? 

Aussi, l’accès à plusieurs randonnées est difficile (ou impossible) avant la mi-juin, car la fonte des neiges se fait lentement dans les montagnes. Elle peut parfois complètement bloquer les sentiers.

Où dormir dans les Dolomites

Il est possible de réserver la majorité de vos hôtels sur des plateformes en ligne, par exemple sur Booking.com. Nous aimons beaucoup ce site qui propose des prix compétitifs et une grande variété de lieux où séjourner.

Durant ce voyage, nous avons eu l’occasion de tester trois différents types d’hébergements. Chacun ayant ses propres particularités, ils vous donneront diverses idées où séjourner dans les Dolomites.

Pour réserver une chambre sur Booking.com : https://www.booking.com/

L’hôtel-boutique le Fiori Dolomites

Pour une grande partie de notre périple, nous avons décidé de conserver un seul et même port d’attache afin de ne pas trop nous épuiser à changer constamment d’hôtel. La majorité des gens qui voyagent dans les Dolomites choisissent de s’établir à Cortina d’Ampezzo, ville la plus connue de la région.

Mais lors de nos recherches, je suis tombée sur ce petit bijou d’hôtel-boutique qu’est le Fiori Dolomites. Il est situé dans le village de San Vito di Cadore, à 20 minutes de Cortina. Mais puisque l’hôtel se situe légèrement en retrait des principales attractions touristiques, il est demeure tout à fait abordable.

Je crois que de toute notre vie, nous avons rarement dormi dans un aussi bel endroit et eu un tel niveau de service. Et que dire des déjeuners absolument divins? J’en rêve encore. L’hôtel est affilié à une pâtisserie située juste à côté, alors toute la journée vous aurez toujours droit à des confections sucrées et feuilletées à souhait.

Je vais même en ajouter une couche : il y a un spa intérieur sur place, qui vous permettra de vous reposer après une longue journée à marcher en montagne. Un chausson avec ça? Eh bien oui, puisqu’à votre départ on vous remettra un gros et délicieux strudel aux pommes. Je vous le confirme, le paradis existe.

Pour réserver à l’hôtel Fiori Dolomites : www.booking.com/fiori-dolomites
78, Corso Italia, San Vito di Cadore (32046)

Hôtel Fiori Dolomites, San Vito di Cadore, Dolomites, Italie / Fiori Dolomites Hotel, San Vito di Cadore, Dolomites, Italy
La vue depuis notre chambre au Fiori Dolomites
Hôtel Fiori Dolomites, San Vito di Cadore, Dolomites, Italie / Fiori Dolomites Hotel, San Vito di Cadore, Dolomites, Italy
L'aire de détente et de collation

Le gîte à la ferme

Durant notre bref séjour à Santa Maddalena, nous souhaitions être le plus près possible de la vue classique sur les montagnes avec la petite église en avant-plan. Après plusieurs recherches, nous avons rapidement réalisé que l’offre d’hôtel dans ce coin était quasi inexistante. Il valait donc mieux nous tourner vers un petit appartement pour trouver quelque chose.

C’est ainsi que nous sommes tombés sur l’hébergement Agriturismo Kabishof situé à San Pietro, une expérience particulière que nous avons beaucoup aimée. Le grand balcon depuis le premier étage possède une vue à couper le souffle sur la vallée, qui vaut à elle seule toutes les réservations du monde.

De plus, ce séjour incluait une salle de bain privée et un petit-déjeuner copieux faisant honneur aux produits de la ferme. Allô le choix parmi 6 gâteaux faits maison!

Cet hébergement était plus qu’abordable, et nous avons apprécié pouvoir profiter des environs et être près de tout. Toutefois, nos hôtes ne parlaient que très peu anglais, mais ont été très charmants et avenants.

Pour réserver au Agriturismo Kabishof : https://www.booking.com/kabishof
2, Josefweg, San Pietro, Trentino-Alto Adige (39040)

San Pietro, Dolomites, Italie / San Pietro, Dolomites, Italy
La vue depuis notre chambre à San Pietro

Le refuge en montagne

Pour notre dernière nuit, nous souhaitions essayer l’expérience de dormir dans un refuge des Dolomites. Quoi de mieux comme endroit pour tenter le coup que l’un des 3 refuges des Tre Cime di Lavaredo?

Nous aurions bien aimé être dans celui qui est le plus éloigné, le refuge Locatelli. Malheureusement celui-ci était fermé, puisque nous étions tôt en saison et que la neige en bloquait l’accès. Nous avons donc opté pour le second sur le sentier, le Refuge Lavaredo, situé à environ 20 minutes de marche du stationnement.

J’ai été agréablement surprise du niveau de confort du refuge, car j’avais quelques petites appréhensions. Il faut dire ici que le prix n’est pas donné, mais il inclut à la fois le souper et le petit-déjeuner. 

Nous avons eu droit à une chambre privée, avec une salle de bain partagée au bout du corridor. Pour quelques euros de plus, vous pouvez même vous offrir le luxe d’une douche bien chaude. Le fait de pouvoir se réveiller en plein milieu de ce panorama extraordinaire est absolument incomparable.

Prenez note que les refuges sont uniquement ouverts de la mi-juin jusqu’à la fin du mois de septembre. Les réservations se font plusieurs mois à l’avance, en ligne, par courriel ou au téléphone selon le refuge choisi. Aussi, le paiement est effectué sur place en argent comptant, et aucune carte de crédit n’est acceptée.

Refuge Lavaredo, Tre Cime di Lavaredo, Dolomites, Italie / Rifugio Lavaredo, Tre Cime di Lavaredo, Dolomites, Italy
Le Rifugio Lavaredo au Tre Cime

Plusieurs des hôtels présentés dans cet article sont affiliés avec Booking.com. Nous recevons une petite commission si vous réservez par l’intermédiaire de nos liens, sans que cela vous coûte plus cher. Ce geste nous aide à payer les frais d’hébergement de notre blogue, et nous permet de continuer à vous offrir du contenu gratuit.

Merci de votre soutien! Vous pouvez en apprendre davantage à ce sujet en lisant notre politique éditoriale.

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

Épinglez cet article sur Pinterest

Notre itinéraire dans les Dolomites : petit guide pratique, Monsieur+Madame Explore, Blogue de voyage, Italie / Tips to plan your trip in the Dolomites, Italy

Partagez cet article

6 Responses

  1. Bonjour,
    Un gros merci de nous partager ces informations. Nous irons dans les Dolomites cet été. Nous quitterons Montréal pour arriver à Milan. Nous avons loué une voiture qui sera à l’aéroport. Nous ne savons toutefois pas s’il serait préférable de louer une voiture avec GPS, d’avoir une carte SIM d’italie ou un pocket wi-fi afin de nous aider lors de nos trajets et nos recherches sur internet. Quels seraient vos conseils?

    1. Bonjour Louisanne! Merci pour les bons mots. Personnellement, chose certaine, nous ne choisirions pas l’option du GPS. C’est souvent assez cher, et le fait est que pour presque le même prix vous pourrez vous acheter une carte SIM qui pourra vous servir pour une bien plus grande utilisation que juste le GPS. Les GPS qu’on loue avec les voitures ne fournissent souvent pas des données en temps réel, contrairement à Google que nous utilisons pour absolument tous nos déplacements. Ça peut être pratique pour éviter le trafic ou la construction. Vous pouvez vous procurer une carte SIM électronique avant votre départ, ou sinon acheter directement une carte à l’aéroport ou en ville. Les forfaits sont si peu dispendieux en Europe, autant en profiter! Quant à l’option du pocket wifi, il ne vous sera malheureusement pas très utile en voiture car il fonctionne avec un réseau public (par exemple dans un hôtel ou un restaurant), ou sinon seulement si vous vous procurez des données sur une carte SIM. J’espère que ces informations vous aideront 🙂

  2. Précisions linguistiques. Dans les Dolomites italiennes UNESCO, on parle l’italien, son dialecte le vénète, l’allemand, le ladin et le frioulan (langue et non dialecte italien).
    Souvent l’anglais et parfois le français.
    Enfin depuis 2022, deux guides touristiques francophones:
    «Dolomites Alpes italiennes» chez Petit Futé,
    «Dolomites» chez Lonely Planet.

  3. Les Dolomites italiennes s’étendent sur 3 régions: le Trentin-Haut-Adige(Tyrol du Sud), la Vénétie et le Frioul-Vénétie julienne.
    Les provinces autonomes du Haut-Adige(Bolzano) et du Trentin(Trente) sont les plus occidentales.
    La province de Belluno(Belluno) est située au centre.
    Les provinces de Pordenone(Pordenone) et d’Udine(Udine) sont les plus orientales dans la région autonome.

    1. Bonjour! Merci infiniment pour ces précisions, c’est sincèrement très apprécié. Nous avons eu beaucoup de difficulté à trouver des explications à ce sujet (par exemple la différenciation entre les régions versus les provinces) lorsque nous avons rédigé cet article.

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies pour vous proposer des contenus adaptés à vos centres d’intérêts. Nous vous invitons à lire notre politique de confidentialité pour en apprendre davantage sur le sujet.