Temple Bodhnath, Katmandou, Népal / Bodhnath Temple, Katmandou, Nepal
Temple Bodhnath, Katmandou, Népal / Bodhnath Temple, Katmandou, Nepal

6 incontournables à voir dans la vallée de Katmandou

Par Steve

Chaotique, mais inoubliable. Un peu sale, mais pleine d’histoires. Katmandou n’est clairement pas parfaite, mais elle a des charmes indéniables. On y sent une magie, comme si le temps s’était arrêté ici. Vous n’y trouverez pas de McDonald’s ou de H&M, mais plutôt des temples à n’en plus finir, tous plus ornementés les uns que les autres.

Katmandou c’est non seulement une ville, mais le nom désigne également toute la vallée autour, au cœur du pays. Alors même si vous êtes venus au Népal principalement pour faire une randonnée dans la région de l’Everest ou des Annapurnas, dédiez quelques jours à l’exploration de la capitale et de ses alentours. Vous ne le regretterez absolument pas.

Voici donc mes 6 incontournables à faire et à voir dans la vallée de Katmandou.

Lever de soleil, Katmandou, Népal / Sunrise, Katmandou, Nepal

Voir le soleil se lever au temple de Swayambhunath

Si vous arrivez à Katmandou directement de la France ou encore pire du Canada, ça se peut que vous ayez un solide décalage horaire. Et si comme moi vous avez les yeux grand ouverts à 4 heures du matin, profitez-en pour aller visiter le temple bouddhiste de Swayambhunath au lever du soleil.

Le temple, classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, est situé à environ 3 km à l’ouest du quartier touristique de Thamel, donc à une distance raisonnable de marche. Situé sur une colline qui surplombe la ville, c’est le plus ancien et le plus saint des temples bouddhistes de Katmandou. Il a été construit par des marchands tibétains, qui voulaient être protégés pendant leur voyage de retour vers Lhassa.

En arrivant face à face avec l’énorme stupa, vos yeux seront immanquablement rivés sur… les siens. Le regard impassible de Bouddha représente en effet sa bienveillance et le fait qu’il observe absolument tout. La base sphérique rappelle quant à elle le monde dans lequel on vit, et sur lequel Bouddha règne.

Temple Swayambhunath, Katmandou, Népal / Swayambhunath Temple, Katmandou, Nepal

Il y a deux grandes raisons de venir ici le matin. D’une part, vous verrez la ville sous son plus beau jour, éclairé par le doux soleil de l’aurore (du moins quand le ciel n’est pas trop obscurci par la pollution). Mais surtout, vous aurez la chance de voir des moines et des pèlerins y faire leurs prières matinales, plusieurs y allumant des bougies, ce qui confère aux lieux une atmosphère unique de recueillement.

N.B. Soyez respectueux et faites le tour du stupa dans le sens des aiguilles d’une montre, comme la religion bouddhiste le prescrit. Il en va de même pour les rouleaux de prière : vous pouvez les faire tourner, mais uniquement dans ce sens.

En vous promenant, vous comprendrez vite pourquoi l’endroit est aussi appelé le Temple des singes : il y en a un peu partout, surtout autour des escaliers qui donnent accès au stupa. Loin d’être dangereux, ils ne font qu’ajouter un peu d’ambiance à cet endroit unique, qui a été mon préféré à Katmandou.

Temple Swayambhunath, Katmandou, Népal / Swayambhunath Temple, Katmandou, Nepal

Visiter Durbar Square, le cœur de la ville

Durbar Square est à Katmandou ce que la Cité interdite était à Beijing : un complexe de palais et de temples qui était réservé au roi du Népal et à sa cour. Durbar signifie d’ailleurs palais en népalais. Classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, c’est assurément le plus bel ensemble architectural du pays.

En le visitant, vous constaterez que les traces du terrible tremblement de terre de 2015 y sont toujours visibles un peu partout. Il faudra sûrement encore de nombreuses années avant que tous les bâtiments ne reviennent à leur état d’origine. Heureusement, les principales structures n’ont pas été trop touchées, et les Népalais vont diront que c’est parce qu’ils étaient protégés par les dieux.

Le palais le plus imposant est le Hanuman Dhoka, composé de 3 bâtiments distincts en pierre. C’est ici que vivaient le roi et sa famille, jusqu’en 1886. En vous y promenant, vous en apprendrez plus sur les différents souverains qui ont régné sur le Népal.

Le lieu le plus intéressant selon moi est le palais de la Kumari, ou Kumari Bahal. La Kumari est une jeune fille, bien réelle, sélectionnée pour être la déesse de la ville. Elle représente l’énergie divine toute féminine, et est choisie parmi les jouvencelles des familles nobles de Katmandou. Le palais devient sa résidence pour environ 10 ans, ce qui est en fait un peu une prison dorée. Vous n’aurez que peu de chance d’apercevoir sa divine présence, mais vous pourrez y admirer ses boiseries laquées en noir, qui sont de toute beauté.

Place Durbar, Katmandou, Népal / Durbar Square, Katmandou, Nepal
Place Durbar, Katmandou, Népal / Durbar Square, Katmandou, Nepal

Je pourrais vous parler plus en détail de chacun des palais, mais le réel plaisir ici est tout simplement de s’imprégner de leur atmosphère, et de s’imaginer ce que pouvait y être la vie à la cour du roi.

Vous ne pourrez pas vous promener sans remarquer une quantité impressionnante de pigeons. Sachez que dans la religion hindoue ceux-ci sont considérés comme les messagers de l’âme des défunts, et donc sacrés. C’est pour cela que vous verrez un peu partout de nombreuses vendeuses de grain, qui vous interpelleront en souriant pour vous proposer de les nourrir.

Place Durbar, Katmandou, Népal / Durbar Square, Katmandou, Nepal

Se perdre dans les rues de Katmandou

Oui il y a de grands temples, palais et monuments à Katmandou. Mais ce n’est pas une ville où l’on va pour cocher des endroits sur une liste, mais bien plutôt pour ressentir son atmosphère si particulière. Alors mettez votre carte ou votre GPS de côté, et laissez-vous porter par le hasard.

En marchant entre Durbar Square et le quartier Thamel (où la majorité des touristes sont basés), vous découvrirez des lieux étonnants. En faisant ainsi, je suis par exemple tombé par pure coïncidence sur Yatkha Bahal, un stupa qui ressemble à une mini-Swayambhunath. Il était bien caché dans une cour, sans un seul touriste en vue, mais plein d’enfants qui jouaient autour.

Pagode, Katmandou, Népal / Pagoda, Katmandou, Nepal

Je pourrais également vous parler de Asan Tole, un vibrant marché qui grouille de vie. Mais c’est tout aussi intéressant de simplement observer les petits marchands, qui poussent leur étal mobile en quête de clients, et d’essayer leurs produits.

La ville recèle une quantité hallucinante de temples dédiés à toutes les divinités hindoues, avec chacun leur style. Le quartier au sud de Durbar est un bon endroit pour se lancer à leur exploration, car peu de gens s’aventurent dans ce coin.

Finalement, je vous dirais que la plus belle découverte que vous ferez est que les Népalais sont un peuple formidable. Ils sont vraiment gentils, doux et jamais stressants. Probablement que le fait de vivre dans un pays aussi chaotique leur a appris à juste laisser aller. Pour ceux qui n’ont pas gardé un souvenir super agréable de leurs contacts sociaux en Inde, disons que les Népalais sont tout le contraire de leurs voisins du sud.

Népalaise, Katmandou, Népal / Nepali, Katmandou, Nepal
Népalais, Katmandou, Népal / Nepali, Katmandou, Nepal
Enfants, Katmandou, Népal / Kids, Katmandou, Nepal

Voir un des plus grands stupas d’Asie à Bodhnath

Ce n’est pas toujours la taille qui compte. Et bien dans ce cas-là, oui. Avec ses 36m de haut et plus de 100m de large, le stupa de Bodhnath (ou Boudha) ne manquera pas de vous éblouir. Son dôme blanc étincelant et sa tête dorée sont d’ailleurs un brin aveuglants en milieu de journée.

Un peu comme Swayambhunath, ce lieu de culte a été fondé il y a des siècles par des pèlerins tibétains. Mais loin d’être simplement un témoin du passé, le site est le centre névralgique de la communauté tibétaine de Katmandou. Une communauté qui, hélas, n’a fait que s’agrandir dans les dernières décennies, suite à la répression exercée par le gouvernement chinois dans cette région, ce qui a entraîné un exode massif.

Temple Bodhnath, Katmandou, Népal / Bodhnath Temple, Katmandou, Nepal

Vous y verrez donc de nombreux moines avec leur élégante pesa, la robe rouge typique. Ils sont rejoints par des pèlerins de partout qui viennent y prier, ce qui rend l’endroit à la fois solennel mais festif.

Pour visiter cette autre merveille classée par l’UNESCO, prenez un taxi à partir de Katmandou. La course d’environ 10 km vous coûtera approximativement 10$, pour une heure de trajet à l’aller. Le meilleur moment est la fin de l’après-midi et le début de la soirée, quand la lumière descend et donne encore plus de magie au regard de Bouddha le bienveillant.

En marchant autour du stupa (toujours dans le sens des aiguilles d’une montre), vous remarquerez qu’elle est entourée par une multitude de bâtiments étroits. Beaucoup d’entre eux abritent des restaurants ou des cafés, et leurs terrasses haut perchées offrent un panorama splendide sur le gigantesque monument. Alors si vous voulez prendre un repas avec la plus belle vue en ville, c’est ici que ça se passe, et vous avez l’embarras du choix.

Temple Bodhnath, Katmandou, Népal / Bodhnath Temple, Katmandou, Nepal
Moine, Temple Bodhnath, Katmandou, Népal / Monk, Bodhnath Temple, Katmandou, Nepal
Temple Bodhnath, Katmandou, Népal / Bodhnath Temple, Katmandou, Nepal

Manger des momos

Quand on regarde la situation géographique du Népal, on voit un petit pays coincé entre les deux géants que sont la Chine et l’Inde. Et ça se sent au niveau gastronomique, la cuisine népalaise étant vraiment à mi-chemin entre les deux.

La quintessence de cette cuisine fusion : le momo. C’est en fait un plat de dumplings farcis de cari, et souvent accompagnés d’une sauce dans laquelle on peut les tremper. Ils ne sont en général pas très piquants. À essayer absolument lors de votre visite au Népal, ils sont très populaires partout à Katmandou. Parions que vous aurez autant de plaisir à les déguster qu’à dire le mot momo.

Découvrir Patan, la grande rivale de Katmandou

Patan, aussi appelée Lalitpur, est la 3e ville en importance au Népal. Même si elle ne se trouve qu’à 6 km du centre de Katmandou, elle a gardé une personnalité bien à elle. Il faut savoir qu’à l’époque, elle était la plus sérieuse rivale de Katmandou pour le contrôle de la vallée.

On y vient surtout pour admirer son Durbar Square, légèrement plus compact mais tout aussi beau que celui de Katmandou. Il est également classé au patrimoine mondial de l’UNESCO, et a été construit entre les 14e et 18e siècles. Vous y découvrirez des bâtiments qui servaient autrefois de palais, de même que des temples et quelques colonnes à la mémoire de grands souverains.

Patan, Place Durbar, Katmandou, Népal / Patan, Durbar Square, Katmandou, Nepal

Le temple de Krishna Mandir épate de par son architecture grandiose à 3 étages. Vous pourrez en apprendre plus sur la ville en visitant le musée de Patan, situé juste à côté, et imaginer à quoi pouvait ressembler la vie des familles royales qui y résidaient jadis.

Un peu plus au sud, le palais Mul Chowk est aussi à ne pas manquer, avec sa magnifique cour intérieure. En franchissant ses portes, vous apercevrez également le palais de Sundari Chowk, notoire pour sa splendide citerne et le bassin ornementé dans sa cour.

Ne retournez pas à Katmandou avant d’avoir vu le Temple doré qui est localisé au nord de Durbar Square. Il est tout aussi beau que paisible.

Pour explorer Patan, le plus simple est de prendre un taxi depuis Katmandou, ce qui ne vous coûtera que quelques dollars. Par contre, si votre hôtel est situé au sud du Durbar Square de Katmandou, il peut être intéressant de sortir des sentiers battus et de franchir à pied les 5 km qui vous séparent du centre de Patan.

Palais de Patan, Katmandou, Népal / Patan Palace, Katmandou, Nepal
Palais de Patan, Katmandou, Népal / Patan Palace, Katmandou, Nepal

D'autres articles qui pourraient vous intéresser

Épinglez cet article sur Pinterest

6 incontournables à voir dans la vallée de Katmandou, Monsieur+Madame Explore, Blogue de voyage, Népal / Must-see in the Kathmandu Valley, Nepal

Partagez cet article

Laissez un commentaire

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.